Gregoire Barbey

14/03/2012

De la compassion sélective

 

À vif.

Ils sont nombreux, aujourd'hui, a s'être endeuillés suite à un tragique accident qui a causé la mort de vingt-huit personnes, dont vingt-deux enfants. Mes pensées vont aux familles qui vivent cette effroyable tragédie, bien évidemment.

Toutefois, je remarque, comme toujours, à quel point les événements compassionnels sont sélectifs. Je ne critiquerai personne, ce n'est pas mon objectif. Mais je me sens mal à l'aise en de telles circonstances de lire des dizaines de publications, toutes plus belles et poignantes les unes des autres, que lorsqu'il se passe des catastrophes géographiquement proches de nous. Le devoir de mémoire, disent-ils ? Que faisons-nous de ces dizaines de milliers d'enfants qui meurent de faim chaque mois, amaigris, appauvris, affamés, malades, abandonnés et seuls ? Et des adultes qui subissent le même sort ? Cette réalité est quotidienne. Elle existe aussi dans les abattoirs, où les animaux sont parqués comme des marchandises, sans égard aucun pour leur sensibilité. Cette réalité, elle est occultée. Les médias n'en parlent jamais, ou alors uniquement lorsqu'une épidémie a décimé des milliers de bêtes, voire d'enfants humains à l'autre côté du monde.

Cette compassion sélective, je ne la partage pas ni ne la cautionne. Je n'ai jamais apprécié choisir les personnes ou les espèces pour lesquelles je ressens de l'affection, et de la tristesse face à leur misère. Il m'est infiniment douloureux, et cela quotidiennement, de me rappeler qu'au-delà de mon confort matériel, à des centaines sinon des milliers de kilomètres, des êtres vivants, dotés comme moi d'un cœur et d'un cerveau, de sensibilité et d'émotions, peuvent subir les pires sévices que la vie puisse infliger.

Ce n'est pas de la sensiblerie, uniquement la conscience des faits. Je rajouterai même qu'il s'agit d'une certaine cohérence. Est-ce acceptable de ne s'émouvoir que lorsqu'un article paraît dans la Tribune de Genève ou tout autre journal ? Pour moi, ça ne l'est pas. Encore une fois, je précise que je ne vise personne, et que je réagis de la même façon. Néanmoins, cela me touche d'autant plus que la misère est une réalité malheureuse qui détruit des vies tous les jours, et je suis attristé que certaines victimes ne soient prises en compte que lorsqu'elles sont situées dans un lieu géographiquement proche.

En ce triste 14 mars, je suis également en deuil. Tant pour ces personnes décédées dans un accident innommable, que pour les dizaines de familles que cela affectera, et les milliers d'autres victimes que nous ne verrons pas dans les pages de nos journaux, ni aujourd'hui, ni demain, ni même jamais.

Que mes pensées, et celles de mes semblables, puissent alléger leur fardeau.

 

Grégoire Barbey

16:36 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (15) | Tags : tristesse, tragédie, accident, catastrophe, victimes, compassion, familles, deuil |  Facebook | | | |

Commentaires

Comme à son habitude dieu est en congés sans soldes au fin fond de la galaxie, laissant l'être humain à la merci du hasard qui fait les choses, ou à la mauvaise conduite de certains.

Je fais silence...

Écrit par : Pierre NOËL | 14/03/2012

Je suis tellement d'accord avec Grégoire que ma seule réaction cohérente est le silence. Certains drames vécus ne nécessitent pas même une ligne dans un blog.
Quant à la misère du monde, je suis aussi d'accord avec Grégoire : mais il nous faudrait alors vivre 24h/24 avec un téléjournal (ou autre fil RSS) qui n'aurait même pas le temps en une journée de nous informer sur les tragédies que vivent les hommes de cette planète.

Car la vie est un océan de souffrances et de cruautés, parfois traversé de quelques instants de bonheur éphémère.

David.

Écrit par : David | 14/03/2012

Cet accident provoque en nous le même effet qu'un "memento mori", un de ces tableaux de genre, où se côtoient des symboles de vie et de mort. C'est un rappel de notre condition.
Comme David, je crois que l'on ne peut pas penser à tous les événements horribles en permanence. Nous avons désormais la possibilité de connaître, quasi en temps réel, tout ce qui se passe dans le monde et être accablés par les nouvelles difficiles. Les bonnes ne sont pas souvent dignes d'intérêt, n'est-ce pas ?
En allumant mon ordinateur ou la télé, il m'arrive souvent d'éprouver une crainte diffuse.
Dans l'ancien temps, les nouvelles des catastrophes, tremblements de terre, guerres, arrivaient lentement à la connaissance des hommes. Leurs peines étaient à leur mesure.
Est-ce que nous sommes si différents, est-ce qu'on peut penser que l'on aurait évolué si vite ? Comment intégrer la dimension planétaire à notre vie intérieure ? Il me semble compréhensible qu'un événement proche nous soit plus ...proche.
La compassion sélective s'applique,à mon sens, à des situations qui ne sont pas du type accidentel. On choisit, sélectionne, des personnes ou des causes, en en écartant d'autres, dans un processus raisonné. Dans le cas de l'accident impliquant tant d'enfants, on ne sélectionne pas, on n'a pas le choix. Enfin, je n'ai pas le choix.

Écrit par : Calendula | 14/03/2012

A quand une minute de silence pour les 16 civils Afghans tués froidement par un ou plusieurs soldats étatsuniens? Et pour toutes les victimes de la folie de certains hommes.

Et pour les enfants russes dont l'avion s'est crashé dans le sud de l'Allemagne suite à une collision due à la gestion calamiteuse du contrôle aérien suisse?

Des Russes, des Afghans, quelle importance?

C'est ce que j'appelle le racisme ordinaire.

Écrit par : Johann | 14/03/2012

Humm , il est mal foutue notre monde... Et si on agissait un peu ... Franchement on est aussi responsable , si tous ensemble on fait quelques chose il ira mieux... Essayons de faire chacun a notre niveau un gest quel qu il soit pour améliorer notre maison la terre.

Écrit par : Stephane | 15/03/2012

ALLAH dit dans Son Livre sublime le CORAN: " Quiconque, mâle ou femelle, fait une bonne oeuvre tout en étant croyant (c'est-à-dire: croire en Dieu notre Créateur et en tous Ses Prophètes sans en exclure aucun/sourate 4/versets 150-152), Nous lui ferons vivre une bonne vie. Et Nous les récompenserons, certes, en fonction des meilleures de leurs actions".
Les savants ont dit que cette "bonne vie" signifie la paix et la satisfaction du coeur.
Le saint Prophète Muhammad dans une parole de lui (Hadith), a dit "Il a gagné: celui que Dieu a guidé à la Soumission (ISLAM en arabe), lui a donné sa subsistence et qu'Il a rendu satisfait avec ce qu'Il lui a donné".
Et nous pouvons constater cela chaque jour dans nos différentes rencontres. J'ai connu un aveugle, marié avec 5 enfants et très heureux et j'ai rencontré des voyants riches très malheureux et même dégoûtés de la vie!

Écrit par : GONIN | 15/03/2012

Mahomet le sanguinaire était marié avec qui? Il en a égorgé combien? Actuellement vous êtes éduqués pour tuer du Juif, du mécréant, lapider les homosexuel, les femmes, vous en êtes ou sur la modification de vos écrits et actes criminels?

Les lobbys islamiques payent la conquête du monde de manière sournoise mais également officielle; ils pourraient aussi payer pour la rénovation de vos pays après cette casse et cette barbarie non?

Je n'invente rien n'est-ce pas? Ce n'est pas des minutes de silence qu'il vous faut mes des siècles...

Écrit par : Pierre NOËL | 15/03/2012

Pourquoi toujours mêler un dieu aux affaires des hommes? Et de plus sous le prétexte que tel dieu serait non seulement innocent des souffrances des hommes, mais que croire en lui permettrait de les éviter. En réalité la croyance en un dieu ne fait que donner une raison ou un prétexte de plus pour se déchirer et même s'entretuer.

Écrit par : Mère-Grand | 15/03/2012

Ces sont les gens incapables d'accepter la réalité et l'idée de la mort qui empoisonnent la vie des autres avec leurs anti-mondes complètement fantasmatiques. Occupez-vous donc de votre propre vie - il y a déjà tellement à faire - et fichez la paix aux autres.

Écrit par : Johann | 15/03/2012

"Que faisons-nous de ces dizaines de milliers d'enfants qui meurent de faim chaque mois, amaigris, appauvris, affamés, malades, abandonnés et seuls ?"

Notre société connait l'avortement. Cela nous coûte des débats passionnés où il est difficile de prendre parti avec certitude, sauf pour les imbéciles, comme d'habitude. Le ventre des femmes appartient aux femmes, mais le respect de la vie est essentiel ou en tout cas est une question qu'il est difficile de traiter par la bande. Les enfants dont vous parlez naissent dans des sociétés dont la culture n'a rien à voir avec la nôtre. Il ne suffit pas de se proclamer multiculturel, encore faut-il avoir ne serait-ce que le début du commencement de la connaissance des autres cultures pour porter ce chapeau aux clochettes multiples...
Ces enfants naissent dans des sociétés où la moyenne d'enfants par femme est de 8 à 10, où leur géniteur est incapable ne serait-ce que de les nommer (cf.reportage Paju sur Cabo Verde il y a quelques semaines) et ne sait même pas finalement combien ils sont. Jusqu'à l'âge de trois ans, ces enfants n'appartiennent pas à leurs parents, mais à leurs Ancêtres. Qui les appelleront à eux si cela leur chante. Dans ces sociétés, on ne connaît pas l'avortement. On laisse faire la nature...

Les enfants morts dans ce tunnel de Sierre avaient père et mère qui les aimaient et s'occupaient d'eux. Qui ont fait des enfants parce qu'ils savaient qu'ils pouvaient les nourrir, les loger, leur offrir une éducation et une école. Ces enfants faisaient partie de leur projet de vie. Cela fait une différence énorme. Au point qu'il n'y a aucune comparaison possible. C'est la limite extrême du "multiculturel".

Écrit par : Géo | 15/03/2012

L'être humain n'a pas besoin d'un dieu pour faire le bien. La grande et véritable histoire humaine permet un meilleur évolution sans ces gadgets. Nous sommes dans une économie mondiale, pourquoi ne pas avoir une réflexion mondiale à tous niveaux, c'est urgent.

Aucun dieu, égal 80%de guerres en moins, ce n'est pas négligeable.

Écrit par : Pierre NOËL | 15/03/2012

J'ai pris l'initiative de ne pas faire un long discours à cette journée sombre. Toutes mes condoléances aux familles concernées.

Écrit par : faire part | 15/03/2012

Vous avez vu de la compassion, oui, certes, qui n'en aurait pas dans de telles circonstances ? Mais ce que j'ai vu aussi c'est un exercice de propagande incroyable en faveur de l'Etat et des politiciens en place. On dirait que tous les politiciens et les institutions se pressent dans ces moments là pour se montrer sous une face inattaquable, pour se redorer un peu le blason. Oui j'y étais, j'ai montré le fond humain de mon coeur même si le reste de l'année ils vous entubent et vous mentent sans vergogne. Les propos de sarkozy sont à cet égard des plus éloquents, dans une déclaration publique n'a-t-il pas dit que la France - celle dont il est est le président, bien sûr - était prête à apporter son "aide" à la Belgique... son aide ? quelle aide ? comme si la Belgique en avait besoin... Qu'est-ce qu'il veut ? Envoyer le Charles De Gaulle et la Jeanne d'arc ( respectivement porte-avion et porte-hélicoptère ) ? J'ai vu certes de la compassion, qui n'en aurait pas ? mais surtout - et ça m'écoeure - beaucoup, beaucoup de "récupération"... Lorsque des enfants et des êtres humains meurent c'est atroce, c'est ignoble, il n'y a rien à en dire ni à rajouter. La décence se serait juste de se taire. Mais pas de nous montrer comme l'a fait le TJ pendant une demi-heure qui conseillère fédérale, qui conseiller d'Etat, qui président de commune, qui commandant de la police, des pompiers, qui n'ont rien d'autre à nous dire ou à nous apprendre que ce que nous savions tous déjà, la mort, la sale mort a fauché vingt huit êtres humains dans un accident dont il était trop tôt pour seulement connaître les causes.

Écrit par : réfractaire | 15/03/2012

Réfractaire,comme vous le dites,il y a de la récupération; et ça ne fait que commencer....faire du sensationnel et de la pub par la même occasion; au nom de quoi?

Écrit par : Pierre NOËL | 15/03/2012

j'ai trouvé votre site par erreur j'ai été chercher dans Google pour des infos sur le ballon de football que j'avais déjà acheté quand je suis tombé sur votre site je dois dire que votre site est vraiment cool comme quoi se perdre sur le web ca a du bon parfois !.

Écrit par : mutuelle animaux | 16/04/2012

Les commentaires sont fermés.