Gregoire Barbey

15/03/2012

L'infernale spirale du Pouvoir, suite

 

Sur le vif.

La spirale du pouvoir semble compromise. Celui qui avait répondu avec outrecuidance à son appel doucereux se voit maintenant contraint de considérer un nouveau paramètre, l'entrée en lice d'un candidat inattendu. Sûr de lui, n'en doutons pas, il continuera de croire dur comme fer à son ascension dans les hautes sphères. Usera-t-il de stratégies délicates comme il a su le faire par le passé ? Le Maire de la Ville de Genève, qui attaquait grassement Sami Kanaan lorsqu'il cumulait les mandats, n'a pas souhaité remettre ses fonctions durant sa campagne électorale pour siéger comme un seul homme parmi les Septs. Le nouvel arrivant, plébiscité hier soir par son parti à trente-six voix sur quarante, lui, n'a pas fait la même erreur, et a remis sa casquette de Président à son subalterne pour toute la durée de cette course au pouvoir. Entre pragmatisme, intégrité et sincérité, contre arrivisme, narcissisme et malhonnêteté, lequel des deux candidats montrera au Peuple une véritable alternative à cette politique conflictuelle ?

En tous les cas, la candidature socialiste s'en trouve encore plus aise, et c'est tant mieux, car l'autoproclamé prodige Radical n'accédera pas tout de suite, fruit de son fanatisme du pouvoir, au poste qu'il convoite. Mais l'avenir seul répondra à nos interrogations.

La spirale du pouvoir, aussi infernale soit-elle, perdurera longtemps.

 

Grégoire Barbey

13:57 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : maudet, seydoux, plr, vert'libéraux, socialiste, pouvoir, ascension, arrivisme, narcissisme |  Facebook | | | |

Commentaires

Comparer la casquette de président d'un parti qui réunit 40 personnes en assemblée avec un poste de conseiller administratif de la ville de Genève, parait un peu léger en termes de responsabilités, M. Barbey. Kanaan n'avait pas remis son poste de directeur des services de Tornare immédiatement sur le coup d'une élection partielle imprévue, mais en l'annonçant plusieurs mois à l'avance et en préparant la chose. Notamment l'arrivée de son remplaçant. Ce que Maudet n'est pas en mesure de faire. De plus il est élu et le cas n'est pas prévu, alors que Kanaan était fonctionnaire.
L'annonce de l'abandon de la Présidence des Verts Lib pour faire campagne fait plutôt rigoler qu'autre chose ! Maudet, évidemment ne cumulera pas s'il est élu, mais fondamentalement j'en retiens que pour vous, mieux vaut qu'un socialiste soit élu.
Je me demande si vous avez choisi le bon parti ? C'est chez les Verts que vous auriez du vous tourner. A moins que vous ne fassiez de l'entrisme à votre manière ? Cela y ressemble fort, sauf que l'entrisme a des motivations politiques, en principe. Les votres semblent personnelles. Vous en voulez à Maudet de son attitude face au camp des Indignés. C'est votre droit. Mais je ne suis pas certain que les Verts Lib aient bien saisi le sens profond de vos motivations.

Écrit par : Philippe Souaille | 15/03/2012

"Je me demande si vous avez choisi le bon parti ?"

Quelle arrogance! Incroyable. Et vous, avez-vous choisi le "bon parti", un temps séduit par Sarkozy, alors que celui-ci vient de glorifier le protectionnisme et proposer l'impôt citoyen? Comme quoi vous n'avez rien compris au personnage ou vous êtes prêt à tout pour qu'Hollande ne soit pas élu. Mais êtes-vous prêt à parier 1000 francs sur Sarkozy? Ou contre Hollande? Avant de donner des "conseils" aux autres, balayez devant votre porte.

Écrit par : Johann | 15/03/2012

"Le Maire de la Ville de Genève, qui attaquait grassement Sami Kanaan lorsqu'il cumulait les mandats..."

Grégoire, tu confonds avec le candidat des Verts qui avait voulu rester fonctionnaire et candidat à l'exécutif. L'attitude de M. Kanaan pendant la campagne avait été saluée par tout le monde, y compris par le PLR, donc par Pierre Maudet.

Essaie de trouver d'autres raisons de critiquer Pierre Maudet...

Écrit par : Olivier Fiumelli | 17/03/2012

Les commentaires sont fermés.