Gregoire Barbey

28/03/2012

Le mariage de l'UDC et du MCG, caricature de La Fontaine

Le mariage de l'UDC et du MCG*

Avant hier,
Éric Stauffer
Lissait ses vices,
Se mirant et s’admirant,
Tel Narcisse,
Dans l’eau flatteuse d’un étang.

Dans le reflet du miroir,
Dame Amaudruz allait chantant
En agitant sa pauvre poire
Nonchalamment.

Cupidon passait céans
Ayant fort mauvaise mine.
Poussé par une humeur chagrine,
(Une vilaine rage de dents!)
Il voulut que sa flèche aille
Transpercer à la fois le cœur
De la dame aux mille détails
Et de notre mignon vengeur.

Aussitôt à la folie ils s’aiment
Et veulent devenir amants
Réalisant dans l’instant même
Qu’ils ont chacun leur élément.

C’est bien connu le populiste
A peur des évangélistes !
Pourtant, tout de courage,
Il tourne la page,
Pour honorer sa belle élue.
Las! Ses efforts sont superflus,
Et sans avoir pu consommer,
Le poids de tous ses vices,
A tôt fait de l’entraîner
Dans les Abysses.

Dame Amaudrz, qui ne prononce
Jamais un mot de trop,
En silence le remonte
À la surface, où Éric, dans ses sabots,
Boit sa honte mais ne renonce:
Il faudra bien qu’il la monte!

C’est bien aussi dans les idées
De la belle admirée,
Qui sur la verge d’un bond se hisse;
Notre bougre veut faire l’amant
Mais sur le bleu ses assauts glissent
Infiniment;
Bientôt notre pauvre présidente
Vient à manquer d’esprit. Elle suffoque,
L’heure de la retraite sonne;
Foin d’amours loufoques!
D’un coup de rein elle rejoint
Son univers ethnique,
Laissant sur le bord son poupin
Avec sa trique!

Voici pourquoi fut aussi triste
Le mariage de l'UDC et du MCG
Tout cela à cause d’un malaimé
Qui avait peur du dentiste.

Librement adapté de la célèbre fable « le mariage de la carpe et du lapin », de Jean de La Fontaine

Grégoire Barbey

15:04 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : Éric stauffer, céline amaudruz, mcg, udc, mariage, alliance |  Facebook | | | |

Commentaires

Que c'est bien tourné, et drôle !
Pourtant, une question me taraude : si la présidente de l'UDC était un président, quelle fable pastichée aurions-nous eu le plaisir de lire ?
Je ne voterai pas UDC-MCG, mon trouble n'est pas d'origine politique, mais probablement dû à un féminisme primaire, ou alors aux raisins amers de ma jeunesse perdue :-)
La jeunesse et le charme ne sont pas des atouts majeurs en politque. On n'est pas pris au sérieux, même si le parti est majoritairement composé de messieurs moins jeunes et moins beaux.
Les négociateurs de cette alliance politique ont le plaisir du succès de leur stratégie dans les coulisses, alors que leurs figures de proue sont brocardées à travers la réublique. Cocasse !

Écrit par : Calendula | 28/03/2012

Calendula, je suis ouvertement pro-féministe, mais je n'ai pas pu résister à tourner en dérision ce mariage UDC-MCG. Cela n'a rien à voir avec le fait que l'UDC ait une femme en tant que présidente. S'il y avait eu un homme, une autre fable m'aurait probablement permis d'exercer un humour cynique à l'égard de leur mariage...

Écrit par : Grégoire Barbey | 28/03/2012

Ne serait-ce pas plutôt de l'humour paillard, dans le cas qui nous préoccupe ?
Mariage, mariage ... Voilà une métaphore qui s'impose d'emblée. Pourquoi pas, après tout ? Un peu de douceur dans ce mode impitoyable de la politique genevoise.
Et nous connaissons tous le taux élevé de divorces qui accompagne cette institution traditionnelle. Cela promet de nouvelles métaphores, le cas échéant !

Écrit par : Calendula | 28/03/2012

Les commentaires sont fermés.