Gregoire Barbey

06/04/2012

Mabut et la censure non-justifiée

Je ne me tairai pas plus longtemps.

Certains l'avaient remarqué, l'un de mes articles a disparu peu de temps après sa publication, il y a plusieurs semaines. Il s'agissait d'une lettre ouverte, que je destinais à une Procureure. Quelques heures après l'avoir publié, j'ai reçu un e-mail de la part du Rédacteur en Chef des blogs de la Tribune de Genève, Jean-François Mabut, dans lequel il m'invitait à « dépublier » mon article.

Voici son argument : « Je ne suis pas certain que vos démêlés avec la justice doivent se retrouver dans votre blog, surtout lorsque vous accusez nommément une magistrate qui ne saurait se défendre étant tenue par le secret professionnel. Je vous prie donc de bien vouloir dépublier cette lettre ouverte.
Au plaisir de vous lire sur des sujets d’intérêt public. »

C'est un point de vue intéressant, mais purement arbitraire. Il dit ne pas être certain, or il recourt malgré tout à la censure, ce qui, entre nous, n'est pas la moindre des décisions. Surtout lorsque nous voyons fleurir sur le site des blogs des articles comme ceux d'Éric Stauffer, contenant des propos ou des allusions à caractère homophobe, par exemple. (Voir mon article sur le sujet)

La suite de son argumentation, toujours aussi pauvre : « Il ne s’agit pas de savoir si ça me gêne ou pas. Votre affaire relève manifestement du domaine privé. Or la Tribune héberge en principe des blogs citoyens dont le contenu est d’intérêt général et public.  Vous êtes personnellement impliqué dans cette affaire, vous ne pouvez donc pas décider en toute impartialité si elle est ou non au fait de société. »

Je dénonçais, dans cette lettre ouverte, l'immobilisme de la Justice à l'égard des affaires de maltraitance. Il me semble, et je ne suis d'ailleurs pas le seul à le penser, qu'il s'agit d'un fait de société relativement répandu. Ouvrir le débat sur la question est donc bien d'ordre général et public !

« Ne jouez pas sur les mots. Ce n’est pas de la censure. Votre remarque sur Stauffer vs Maudet montre en tout cas  que vous avez de la peine à distinguer entre ce qui relève du domaine privé et ce qui relève du domaine public. Une élection relève manifestement du domaine public, ce qui n’exonère pas les blogueurs de respecter les règles du débat citoyens et de s’abstenir d’accusation ad hominem. Malheureusement tout le monde ne respecte  pas la courtoisie minimale. Vous qui considérez à raison que l’internet doit revitaliser la vie politique, merci de contribuer à la qualité de la blogosphère de la Tribune de Genève. »

Si ce n'était pas de la censure, Monsieur Mabut aurait bien évidemment agrémenté son argumentaire d'articles de loi, ou à défaut de la charte qu'il m'a fallu accepter pour m'inscrire parmi les contributeurs du site de la Tribune de Genève, pour signifier que mon billet sortait du cadre toléré par le site voire par la Justice. Or il n'en est rien, et c'est dommage.

Un confrère l'a contacté à ce sujet, pour comprendre sa démarche. Mabut n'a, malheureusement, pas donné suite à cette interrogation. De surcroît, depuis ce regrettable incident, je n'ai étrangement plus été cité dans la revue des blogs. Sans aucune prétention de ma part, bien sûr, je relève ceci comme une forme d'ostracisme à mon égard, car peu de temps avant cela, j'étais régulièrement cité (à raison d'au moins une fois par semaine). Je puis bien évidemment me tromper, mais n'ayant jamais cru au hasard, je ne doute pas que cette exclusion relève d'un choix délibéré de la part du Rédacteur en Chef de la section blog du site de la Tribune de Genève.

Il sera dès lors intéressant de voir combien de temps je me devrai d'attendre avant de recevoir un e-mail me demandant de dépublier cet article, également. Peu importe, si cela arrive, je m'exprimerai par d'autres moyens, comme la radio, par exemple. C'est d'intérêt public et général que de comprendre les critères et l'arbitraire des censures effectuées par Monsieur Mabut, eu égard à la proportion importante de visiteurs quotidiens qui écument les pages des blogs de la Tribune de Genève. Gageons que je ne serai plus jamais cité après avoir osé publier ceci. Tant pis, personne n'a suffisamment de pouvoir pour m'empêcher de m'exprimer.

Edit : je précise avoir proposé à Monsieur Mabut de ne point nommer la magistrate en question afin de pouvoir conserver mon article en ligne. Ce qui n'a rien changé à sa décision.

Edit 2 : Monsieur Mabut ne supporte visiblement pas la critique. Pour cette raison, mon article a disparu du référencement des blogs citoyens. Une nouvelle censure à ajouter sur son palmarès...

Grégoire Barbey

Commentaires

Je vous rassure. Vous n’êtes pas le seul blogueur de la TdG à avoir été censuré par J.-F. Mabut. Certains blogs ont même été fermés ! Un récent exemple ? le blog « Tout et Rien », animé par une une Juive genevoise, qui a été clos suite aux pressions répétées de la CICAD. Le tort de la rédactrice israélite : avoir critiqué à plusieurs reprises Israël et son gouvernement ainsi que le lobby juif.

Écrit par : Robert | 06/04/2012

L'immobilisme de la justice et surtout ses erreurs sont un sujet très sensible pour la blogosphère du TDG (entre autres) Fermez votre blog comme d’autres l’ont fait d’eux-mêmes en solidarité avec ceux qui ont été censurés et choisissez une blogosphère libre et impartiale.

C’est le seul conseil utile qu’on peut vous donner en attendant que la Tribune de Genève se décide à faire gérer cette plateforme par quelqu’un de respectueux de la démocratie et de la liberté d’expression, ce qui n’est pas le cas actuellement.

Écrit par : Le comte de Monte Cristo | 06/04/2012

Certes, vous n'êtes pas la seule!
La Cicad et Mabut sont devenus les "constitutionnels" de la Suisse moderne!
Bonne journée!

Écrit par : M. Ftelina | 06/04/2012

(Fermez votre blog comme d’autres l’ont fait d’eux-mêmes en solidarité avec ceux qui ont été censurés et choisissez une blogosphère libre et impartiale.)

Je ne suis pas d'accord avec ce point de vue...
si Mabut a "le courage" de vous demander de dé-publier votre article vous ne serez certainement pas ce même courage dans la mesure de supprimer le blog.
Vous devez insister à écrire pour que le club CICAD et ses semblables ne se croient pas que la Suisse serait leur Terre promise!
D'autre part, il me semble que la bonne manière d'être solidaire avec quelqu'un (notamment un blogueur sur cette plate-forme) c'est de lui aider à s'exprimer sans craindre des "bornes" mises par Mabut!

Écrit par : M. Ftelina | 06/04/2012

c'est de l'aider...

Écrit par : M. Ftelina | 06/04/2012

Je viens d'être censurée par qui ? TDG OU BARBEY ?

Écrit par : djemâa | 06/04/2012

Il faut être pragmatique, la chute des statistiques de fréquentation (dû justement à l’appauvrissement des opinions et au manque de tolérance) et sa conséquence, c'est-à-dire l’absence de publicité sur la blogosphère depuis quelques mois, nous montre bien que les blogs ne sont plus rentables donc je reste sceptique quant à l’efficacité de lettres de proteste à l’hiérarchie de la Tribune car ce n'est pas leur priorité, une rubrique qui n’est pas rentable.

C’est d’ailleurs pour ça que le choix d'un webmaster impartial est le cadet de leurs soucis !

L’important c’est de faire passer son message (surtout quand il est pertinent et utile à l’ensemble des citoyens) et si ce n’est pas possible à la Tribune, alors il faut le faire passer ailleurs et de préférence en le démultipliant partout dans le Web, dénoncer les injustices par tous les moyens! C'est ça l'important.

Écrit par : Le comte de Monte Cristo | 06/04/2012

Voilà la bande à bande à Mabut presque au complet, il ne manque que ramdan, les deux hystériques du foulard, la carole et la fausse toubib n'ayant même pas passé son bac !


Un petit rappel, Mabut publie des articles dans un blog strictement antisémite et ayant été fermé par la justice !

La CICAD est intervenue moult fois au travers de billets mensongers, haineux et ouvertement antisémites, sans que Mabut ne soit comme avec vous, Grégoire, intervenu a aucun moment, au contraire dans les procédures judiciaires, des e-mails personnels de Mabut allaient dans le sens de la félicitation envers leurs auteurs !

Autre mensonge de Mabut, il tente de faire avaler à tous les blogueurs qu'ils sont responsable des conséquences juridiques découlant de débordements relevant de la justice, alors pourquoi, c'est chaque fois la TdG qui est condamnée, comme dans les nombreux cas ayant et opposant la CICAD à la TdG ! Jamais un seul auteur n'a même été convoqué par les enquêtes ?

Ensuite, ce n'est pas vraiment Mabut qui opère dans ce cheminement brunâtre, c'est lui aussi, mais il y a deux ou trois autres personnages de la TdG et d'Edipresse encore plus malades et profondément antisémites !


Demandez à Mabut combien de fois il a été condamné ou remit en place par la CICAD, alors que ses mêmes amis mîmes une pseudo "indignation" de sa participation avec la CICAD, ils fonts ce qu'ils fonts à chaque campagne d'intoxication, ils inversent la réalité et avec la duplicité de l'intéressé en premier lieu !

Ftelina, ramdan et autres bougillions pro-nazis et islamistes ont toujours déversés leurs mensonges avec la bénédiction de Mabut et sa bande, dont un certain Arthur Grojeans qui se cache bien derrière Mabut, en fait Mabut, n'est rien d'autre que le dindon de la farce, il fait le mort pour ses "chefs" eux bien à l'ombre de ce pugilat perpétuel, que sont une bonne partie des blogs TdG !

Écrit par : Corto | 06/04/2012

@ Corto. Vous m'apprenez des choses, notamment que la Tribune de Genève a été poursuivie en justice plusieurs fois par la Cicad concernant des propos tenus sur des blogs citoyens hébergés sur le website du quotidien.

Personnellement, je ne pense pas que Mr JF Mabut est antisémite ou favorise l'antisémitisme via ces blogs. Bien au contraire ! Il est plutôt pro Cicad...

Écrit par : François | 06/04/2012

Les masculinistes de l'époque, et les actuels, prétendent toujours que l'avortement est une affaire privée (http://www.jeunesverts.ch/home/communiqu-des-jeunes-vert-e-s--2) ou que les viols, toujours forts répandus, dans le couple, sont "de l'ordre du privé"...
Le recours à l'argument du "privé" est donc depuis longtemps le lot des réactionnaires qui défendent l'ordre établi et la domination des forts sur les plus faibles.

Écrit par : Julien Cart | 06/04/2012

IL FAUT REGARDER LA RÉALITÉ EN FACE : GENEVE EST UNE RÉPUBLIQUE BANANIÈRE !

Je ne veux pas défendre à tout prix M. Jean-Pierre Mabut mais ce qu'il faut savoir c'est que la Presse subit de pressions inadmissibles, notamment de la part des autorités genevoises.

En effet, je sais qu'après publication d'une note sur mon blog : http://impositionalasource.blog.tdg.ch/archive/2012/02/21/les-residents-genevois-imposes-a-la-source-discrimines-par-l.html
M. Jean-Pierre Mabut a fait l'objet de pressions à peine dissimulées de la part de l'administration fiscale cantonale genevoise (AFC), notamment de son chargé de communication M. Roland Godel !

Dans la mesure où M. Jean-Pierre Mabut est contribuable à Genève, je peux comprendre qu'il est en droit de craindre des représailles de la part de l'AFC. Cette dernière en est tout à fait capable si j'en crois des propos que m'a tenus à l'époque son ancien Directeur Général, M. Stéphane Tanner dans le cadre de démarches tendant à la défense de mes droits en matière d'égalité de traitement dans le cadre de l'impôt à la source.

J'ai la preuve que ce n'est pas la première fois que M. Roland Godel fait subir des pressions à des journalistes. Cette situation est d'autant plus inadmissible que M. Roland Godel a exercé la profession de journaliste durant une quinzaine d'année avant d'être le chargé de communication de l'AFC.

En effet, l'AFC avait déjà agit de manière identique suite à divers articles publiés dans le Messager de la Haute-Savoie et dans le Dauphiné Libéré.

Je me permets de citer un deuxième exemple des dérives des autorités genevoises.

En date du 4 octobre 2007 j'ai déposé devant le Grand Conseil la pétition P 1640 intitulée "Pétition pour le respect par le Conseil d'Etat de la volonté du Grand Conseil en matière des droits des patients et de leurs proches dans le domaine de la psychiatrie aux HUG".

Ladite pétition a été transmise à la Commission des droits de l'homme du Grand Conseil pour raison de compétence.

Aujourd'hui, plus de 6 ans après le dépôt de cette pétition, la Commission des droit de l'homme du Grand Conseil ne s'est toujours pas prononcée sur cette dernière.

Ainsi, depuis plus de 6 ans, les droits légitimes des patients et de leurs proches dans le domaine de la psychiatrie aux HUG continuent d'être bafoués !

On est en droit de se poser la question suivante : Genève est-il réellement un Etat de droit ?

Frédéric Vahlé

Écrit par : Frédéric Vahlé | 06/04/2012

Cher électron libre,

C'est avec grand intérêt que je lirais votre article original- non paru - si vous aviez la bonté de bien vouloir me l'envoyer à l'adresse de courriel indiquée.

La législation suisse et la jurisprudence sont très sévères et souvent surprenantes: il est diffamatoire, par exemple, de traiter quiconque de "paresseux" par voie de presse...même si c'est parfaitement vrai :-) !

Je lirais aussi volontiers, pour mon édification personnelle, la pétition P 1640 déposée en 2007 devant le Grand Conseil, telle que citée par M. Frédéric Vahlé.

Ecrire, c'est manier de la dynamite.

Selon ce que véhicule sa prose, il faut choisir le meilleur créneau pour la publier et, au besoin, user de noms de plume:

Eloge des pseudos:

http://humoresques.blog.tdg.ch/archive/2011/11/20/eloge-des-pseudos.html

Écrit par : J.A. Widmer | 06/04/2012

@ J.A. Widmer

Pour la bonne compréhension des faits, il y a lieu de rappeler que depuis de nombreuses années les droits des patients et de leurs proches sont bafoués par certains établissements hospitaliers, notamment par la Clinique de Belle-Idée à Genève.

Au fil des ans, ces anomalies ont fait l'objet de plusieurs articles dans la presse, notamment dans le GHI.

En 1996 déjà le Grand Conseil a pris conscience qu'il y avait de graves problèmes à la Clinique de Belle-Idée.

En effet, dans sa séance 41 du 11 octobre 1996, suite à, d'une part, la pétition de M. Hintermann (P1103) et, d'autre part, à la proposition de motion de Mmes et MM. Jean-François Courvoisier, Jean-Philippe de Tolédo, Pierre Froidevaux, Gilles Godinat, Henri Gougler, Nelly Guichard, Janine Hagmann, Dominique Hausser, Claude Howald, Liliane Johner, Danielle Oppliger, Barbara Polla, Andreas Saurer, Philippe Schaller et Micheline Spoerri (M1085), le Grand Conseil a invité le Conseil d'Etat :

- à veiller à ce que l'ensemble des dispositions légales soient effectivement respectées;

- à s'assurer que les demandes des patients soient prises en considération et qu'il soit répondu à la demande d'information des proches.


Or, le Conseil d'Etat Genevois n'a jamais appliqué ces directives du Grand Conseil. Pire encore, lorsque des plaintes administratives ou pénales sont déposées contre la Clinique de Belle-Idée, elles sont classées sans suite et des émoluments de justice prohibitifs sont réclamés aux plaignants, notamment pas Sa Majesté Daniel Zappelli.

Dans la mesure où, plus de 10 ans après les injonctions du Grand Conseil en la matière, le Conseil d'Etat et la Justice genevoise persistaient à violer les droits des personnes concernées, en octobre 2007, j'ai déposé une pétition dénonçant de nombreuses anomalies constatées à la Clinique de Belle-Idée, qui a été résumée par le service des pétitions du Grand Conseil de la manière suivante :


Pétition
pour le respect par le Conseil d'Etat de la volonté du Grand
Conseil en matière des droits des patients et de leurs proches
dans le domaine de la psychiatrie aux HUG

Mesdames et
Messieurs les députés,

Constatant que la volonté du Grand Conseil, telle qu'inscrite au procès-verbal
de sa séance 41 du 11 octobre 1996 n'est pas respectée, en violation
des droits les plus élémentaires des patients et de leurs proches, par cette
pétition, Mesdames et Messieurs les députés, je vous demande d'inviter à
nouveau le Conseil d'Etat:

– à veiller à ce que l'ensemble des dispositions légales soient effectivement
respectées;

– à s'assurer que les demandes des patients soient prises en considération,
qu'il soit répondu à la demande d'information des proches.

N.B. : 1 signature
Monsieur Frédéric Vahlé


Or, aujourd'hui, près de 16 ans après la séance N° 41 du 11 octobre 1996 enjoignant le Conseil d'Etat :

- à veiller à ce que l'ensemble des dispositions légales soient effectivement respectées;

à s'assurer que les demandes des patients soient prises en considération et qu'il soit répondu à la demande d'information des proches.

ces directives ne sont toujours pas appliquées !

Je vous laisse le soin de vous forger votre opinion sur l'honnêteté intellectuelle des "notables" que sont nos Conseillers d'Etat...


Frédéric Vahlé

Écrit par : Frédéric Vahlé | 06/04/2012

N'oublions pas que Genève accueille toujours les pires ordures de la planète, par exemple, les 3 fils de monarques russes roulants à 300 km/h bourrées à tous les carburants licites et illicites, ont tués sur le coup le retraité allemand victime de leurs parcours assassin, mais la TdG a, une fois de plus menti à sa population en le déclarant "gravement blessé", tout ça pour protéger qui ? les ordures protégées par le lobby des banques pourries (elle ne le sont pas toutes), les mêmes qui ont mis sur pied des coups-d'états dans toutes les dictatures de la planète, comme l'héritier nord-coréens qui a passé la moitié de sa vie sous la tutelle de la banque de papa, le violeur de petites filles et massacreur kim-jong-il, la liste des ordures fréquentant les pires assassins n'en finit pas en longueur, alors après ce constat, ne vous étonnez pas non plus d'avoir hérité d'une "presse" encore plus pourrie !

Si je faisait la liste des scandales cachés, tant par les politiques siégeant dans les conseils d'administrations des banques remplies de sang que par leurs larbins aux petits soins, mon commentaire serait une fois de plus censuré !


Combien de fois, Mabut m'a menacé de plaintes pénales, j'attends toujours !

Mais ce n'est pas vraiment un "homme" comme nous pouvons le concevoir, il fait juste du bruit lorsque les caravanes passent, c'est tout !


"Mabut, je t'attend toujours devant un juge, j'ose espérer, un peu moins lâche que toi " !!!

Écrit par : Corto | 06/04/2012

"Conversation philosophico-théologico-politique avec Hani Ramandan ce matin autour d'un café. Passionnant comme d'habitude. Le recteur de la mosquée des Eaux-Vives est fidèle à lui même. Son fondamentalisme personnel est son droit."

De Mabut, qui ne connait même pas la syntaxe de sa langue maternelle en décembre 2010 !

http://jfmabut.blog.tdg.ch/archive/2010/12/22/hani-ramadan-et-aasia-bibi.html

Écrit par : Corto | 06/04/2012

Fantastique exemple de l’hôpital qui se fout de la charité: C'est pas vous qui proposiez dans votre poste "clôturer les commentaires sur les articles de la tdg" de museler les intervenants trop a droite a votre goûts ?

Écrit par : Eastwood | 06/04/2012

Je l'attendais, celle-là.
Non Monsieur, le contexte est singulièrement différent. Les commentaires sont anonymes. Mon blog est signé et Monsieur Mabut a en sa possession toutes les informations nécessaires pour m'identifier. De surcroît je n'ai manqué de respect à quiconque.

Écrit par : Grégoire Barbey | 06/04/2012

C'est exactement ça: Vous avez raison et le droit de le dire pour des raisons x, les autres ont tord et devraient se taire ou être censuré pour des raisons y, c'est pas comme ça que ça marche la liberté d'expression quand on y croit vraiment.

Écrit par : Eastwood | 06/04/2012

Je ne crois pas à beaucoup de choses, et surtout pas à la liberté d'insulter et de blesser autrui.

Écrit par : Grégoire Barbey | 06/04/2012

Chacun détermine sa propre limite entre critique et insulte, finalement ce n'est pas ce qui est fondamental, car effacer les commentaires anonymes ne feront pas disparaitre les vraies personnes avec leurs vraies opinions qui en sont les auteurs. Alors entre cacher la merde sous le tapis pour se rassurer, ou la voir en face, personnellement je choisis la 2eme solution.

Écrit par : Eastwood | 06/04/2012

Grégoire, Mabut fait identifier tous les IP des commentateurs et d'ailleurs il devrait y avoir une plainte contre la TdG pour intrusion dans la vie privée des commentateurs, la TdG a obtenu et obtient systématiquement les noms et adresses de tous les IP apparaissant sur le blog, via les petits copain de la même police qui n'a même pas osé interroger l'avocat pédophile genevois ayant voilé 3 jeunes garçons et "condamné" seulement avec une amende avec SURSIS !

Un avocat antisémite, bien entendu, par contre, pendant que le même "journal" diffusait une campagne de premières pages dans le traquenard fait à Polanski alors que le juge américain n'avait même pas encore lancé de mandat d'arrêt international, le ministère suisse a supplié pendant 2 mois ce juge pour qu'il accepte finalement de jouer dans ce sale petit jeu !

Voilà, pendant que la TdG couve les pédophiles locaux et datant d'un an, ainsi que le curé pédophile de Carrouge, et d'autres, la TdG et ses blogues inondent les pages avec des histoires passées il y a 32 ans à 15'000 km et déjà jugées !

Voilà le constat que l'on peut faire de la Suisse, de ses journaux, de ses magistrats et de ses complices pédophiles locaux !!

Écrit par : Corto | 06/04/2012

La raison de l'attitude de Mabut est beaucoup plus simple : il a la pétoche qu'on blog déclenche une plainte pénale. D'une part, c'est une habitude commune à toute sa profession ; les journalistes dans leur ensemble sont toujours terrorisés par la moindre mention de poursuites judiciaires. D'autre part, Mabut est responsable face à ses supérieurs et, si d'aventure une juge protestait, à tort ou à raison pour tel ou tel billet paru sur un blog, ceux-ci ne manqueraient pas de lui remonter les bretelles, ne fût-ce que pour la forme.

Écrit par : Plouf | 06/04/2012

Plouf, nous vivons dans un monde de martyrs !

Dans quelques décennies, allez savoir, il sera peut être béatifié le corniaud !!!

Écrit par : Corto | 07/04/2012

Le débat est tombé dans le vide des vicissitudes les plus gluantes, la presse à peur du judiciaire, le judiciaire a peu de la presse !

Mais qu'ont-ils tous à avoir si peur ???

Écrit par : Corto | 07/04/2012

Grégoire, là, nous ne sommes plus dans le registre de la censure, c'est ce que je voulait démontré !

Autocensure, la pire des censure ! La crainte du D.ieu mafia !!!

Avec comme punition supplémentaire, nos rues sillonnées par des assassins "low level" agissant en toute impunité ! Voilà le cadre dans lequel vivent les "genevois" !

Écrit par : Corto | 07/04/2012

"En 1996 déjà le Grand Conseil a pris conscience qu'il y avait de graves problèmes à la Clinique de Belle-Idée." "dénonçant de nombreuses anomalies constatées à la Clinique de Belle-Idée,

""ces directives ne sont toujours pas appliquées !"


Cela n'est pas étonnant! Il faut avoir eu - de 2008 à 2009 notamment - des preuves de visu des "nombreuses anomalies INNOMMABLES constatées à la Clinique de Belle-Idée". Je m'y rendais pratiquement tous les jours pour rendre visite à une parente hospitalisée pour une dépression. Je me suis rendu compte de l'inutilité d'une plainte pour vol ou autres... "pot de terre contre le pot de fer" et surtout de la raison de ce (dis)fonctionnement dont le moteur est le fric! La Direction de cette institution se sait intouchable..... Preuve en est votre pétition passée aux oubliettes....

------

Grégoire, j'aimerais demander à tous ceux qui alimentent les blogs de la TdG, de se solidariser pour vous aider à trouver l'argent nécessaire à votre défense par un avocat - sans lequel vous n'avez aucune chance de résultat - si vous êtes d'accord naturellement et, dans ce cas, communiquer le compte sur lequel nous pourrions participer pour vous aider. Qui sait, sans doute Me Bonnant sera sensible à cet appel....

Bon courage Grégoire et bonnes fêtes de Pâques.

Écrit par : Patoucha | 07/04/2012

Je quitte! un autre commentaire signé de Patoucha serait l'oeuvre de mon harceleur. Prière de relever l'IP. Merci!

Écrit par : Patoucha | 07/04/2012

Grégoire, là, nous ne sommes plus dans le registre de la censure, c'est ce que je voulait démontré !

Autocensure, la pire des censure ! La crainte du D.ieu mafia !!!

Avec comme punition supplémentaire, nos rues sillonnées par des assassins "low level" agissant en toute impunité ! Voilà le cadre dans lequel vivent les "genevois" !

Écrit par : Corto | 07/04/2012

Patoucha :

briand47@gmail.com

Écrit par : Corto | 07/04/2012

"La Cicad et Mabut sont devenus les "constitutionnels" de la Suisse moderne!"

M Ftelina, si vous vous occupiez de nous instruire de ce qui se passe en Algérie, là où vous résidez et bloguez, au lieu de votre propagande anti-Israélienne/Juive - "vos" billets vomissant de haine - la Cicad ne se serait pas penchée sur votre cas. A votre place, je me ferais tout petit!

Un autre commentaire signé de Patoucha serait l'oeuvre de mon harceleur. Prière de relever l'IP. Merci!

Écrit par : Patoucha | 08/04/2012

Merci Corto! Mais je ne m'abaisserai pas à lui écrire d'une part, ensuite cela n'est pas l'adresse électronique de son serveur.

-------

" Un récent exemple ? le blog « Tout et Rien », animé par une une Juive genevoise, qui a été clos suite aux pressions répétées de la CICAD. Le tort de la rédactrice israélite : avoir critiqué à plusieurs reprises Israël et son gouvernement ainsi que le lobby juif.

Elle doit être Juive, tout comme vous vous appelez "Robert"! Voua avez encore le blog de ramadan pour cracher sur Israël afin de couvrir les crimes "fratricides" des Arabes musulmans dont plus de 10.000 morts en Syrie - Samedi 107 morts, sans parler des Chrétiens assassinés - et la barbarie du Hamas, frange des Frères Musulmans au nom desquels - petit-fils du fondateur oblige - il alimente et perpétue la haine des Juifs et d'Israël:

Gaza: le Hamas exécute un Palestinien pour "collaboration’’ avec Israël (Guysen.International.News)
Le Hamas, au pouvoir dans la bande de Gaza, a exécuté samedi un Palestinien accusé de "collaboration" avec Israël et deux hommes accusés de "complicité de meurtre", a annoncé le ministère de l'Intérieur du Hamas dans un communiqué. Les trois hommes ont été pendus dans un "centre de sécurité" à Gaza, selon le mouvement islamiste, qui n'a pas donné de précision sur les identités des condamnés. Il s'agit de la première exécution de l'année à Gaza pour "collaboration" avec Israël. Les dernières remontaient à juillet 2011, quand deux Palestiniens avaient été pendus.

Voyons maintenant les élucubration de "la Juive":

"Tout et rien, le 01.07.2011 / actes sé- rieux?

N'ayons pas peur des mots. La Cicad est un lobby juif et sioniste! Un groupement [....] qui veut censurer toute critique néga- tive à l'encontre des juifs mais surtout d'Is- raël et de son gouvernement criminel.

Vous avez dit Juive? Israélite? C'est faire insulte à notre intelligence!



Un autre commentaire.. etc etc

Écrit par : Patoucha | 09/04/2012

Patoucha, vous sous-estimez la bêtise crasse des fréros, ce à quoi nous assistons au travers des massacres syriens, n'est qu'une pâle introduction de ce qui attend les frèros égyptiens, leur alliance ouverte avec les chiites iraniens va se retourner comme "tant va la cruche à l'eau qu'à la fin elle me brise les couilles" à un point que personne n'ose entrevoir les conséquences de futur proche miracle d'allah enpersonne, du côté syrien, environ 6'000 tonnes d'armement semi-lourd vient de rentré dans le pays, via les frontières jordaniennes, irakiennes et libanaises, parmi lesquelles des missiles sol-air et sol-sol type Stella et autres de la même catégorie, 15'000 autres tonnes sont en route et le conflit va prendre une autre figure dés demain ou le courant de la semaine.

En Egypte, les effectifs militaire sont en état d'alerte, des manoeuvres ont été signalées par les observateurs occidentaux, les transports de troupes et d'armements d'artilleries et de blindés se concentrent autour des agglomérations égyptiennes et semble t-il, les milices salafistes sont partantes dans ce qui va bien devoir prendre la tournure d'une guerre civile de grande ampleur dans ce pays à bout !

Écrit par : Corto | 09/04/2012

Egypte le 10 avril, qu'est ce que je vous disais hier ;

La justice (égyptienne) suspend la commission constituante dominée par les islamistes !!

C'est parti !!!

Écrit par : Corto | 10/04/2012

Je rappel à tous les sunnites, qu'une bonne dizaine de fatwas ont été lancées par des docteur en islam contre hani ramadan le traitre à l'islam sunnite !

Alors que faites-vous, croyants de la foi sunnite, allez-vous laisser un des votre trahir votre foi au détriment de la foi chiite ?

Voulez-vous que ce traitre continue de convertir des sunnites dans les voies de l'enfer chiite ?

N'y a t-il un seul vrai sunnite pour conjurer cet affront à la parole du Prophète Muhamad ?

Honte à tous ceux se prévalant sunnite et n'obéissant pas aux fatwas protégeant les sunnites de la pire des corruption de l'âme musulmane ??

Écrit par : Corto | 10/04/2012

N'a pas écrit une ligne mais a déjà le prix Con court, comme le dit un admirateur"Il est toléré d'usurper les pseudos, trafiquer l'histoire à des fins de conquêtes de territoires par la conquête du mental quand ça n'est pas de réduire celui-ci à l'obscurantisme et au silence... "concernant pâte à chat courageuse commentatrice à la Niqab protectrice , sioniste hystérique, à qui l'ineffable Corto a fait don de sa personne en lui donnant les coordonnées de mon E.Mail, cela ne manque pas de sel.
l'écrivaillon au cigare de pharaon qui ne doit pas avaler la fumée, a toute les audaces , il ouvre sa poubelle à insultes , dépasse le mur du çon du nombre de commentateurs et défie grâce à un petit encouragement de Decaillet , le monde des arts et lettres de son petit immeuble.
C'est tout simplement pitoyable, c'est une insulte à tous les blogueurs qui dans des pays comme l'Iran, Cuba , la RDC ,la Syrie prennent des risques insensés pour exister sur cette toile que vous polluez de votre narcissisme juvénile . si en effet Mabut a une once de courage c'est de mettre fin à ce sinistre vaudeville d'un adolescent trop bien né.

Écrit par : briand | 10/04/2012

De la part d'un cas financé par l'hospice général, je pouffe !!!

Écrit par : Corto | 11/04/2012

Les commentaires sont fermés.