Gregoire Barbey

18/04/2012

La Constituante projette de prolonger la durée du mandat des conseillers d'État

 

J'ai découvert aujourd'hui qu'il était question de prolonger d'une année le mandat des conseillers d'État dans le projet de la Constituante. (art. 104)

Ce qui leur octroiera cinq ans au lieu de quatre pour siéger parmi le conseil des Sept. Dès lors, le débat que j'ai initié il y a déjà quelques temps, suite aux casseroles de l'affaire Muller (début d'année 2012), concernant la révocabilité des élus, se justifie de façon plus concrète encore. Désormais, nous devons nous poser les bonnes questions. Ayant discouru sur le sujet avec Pascal Décaillet, qui affirmait que le fait de ne pas être réélu était déjà une forme de révocabilité, je suis d'autant plus convaincu de la nécessité d'en découdre, et de porter cette thématique sur la place publique. Si nos conseillers d'État bénéficient de cinq années où ils peuvent agir selon leur bon vouloir (toute relative qu'est cette formulation, soyons précis) avant d'être « jugés » par la volonté populaire. Or, il apparaît évident qu'un élu a le temps de faire des dégâts dans sa gestion de son département avec une demi-décennie à sa disposition. Que faire s'il s'avère incompétent et crée la gabegie au sein du Collège ?

Pouvoir révoquer nos élus doit constituer un droit civique, ainsi qu'un devoir – celui de nous informer sur le travail de nos représentants. Le simple fait de ne pas être réélu pour avoir fauté ne suffit pas, et constitue une suprématie du mandat à l'encontre du bien-être du Peuple. Je ne serai pas trop rousseauiste, mais même le Peuple peut se tromper et élire quelqu'un qui n'a pas, malheureusement et probablement pas faute de bonne volonté, la capacité de tenir les rennes de son exécutif.

Avant de lancer une initiative allant dans ce sens, ouvrons le débat ! Et c'est justement ce que je me propose de faire.

 

Grégoire Barbey

 

15:16 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : conseil d'État, constituante, projet, loi, révocation, révocabilité, politique, réflexion |  Facebook | | | |

Commentaires

Pourquoi pas,de toutes manières aucun peuple n'a jamais été content à cent pour cent de ses élus, ces derniers pourtant élus par lui.Alors autant garder des têtes connues que refaire la route à l'envers avec des nouveaux qui seront de toutes manière critiqués.On le sais en politique que vous fassiez bien ou mal y'aura toujours des grincheux
Dans le temps y'avait un dicton,la politique c'est comme la religion moins on en parle mieux on se porte.Avec le droit de vote féminin beaucoup de femmes se sont senti soudain pousser des ailes surdimensionnées de la gouvernance et trop d'hommes en ont perdu leur orgueil de mâles affirmés,dommage!

Écrit par : lovsmeralda | 18/04/2012

vide abyssal....

Écrit par : videabyssal | 20/04/2012

vide abyssal....

Écrit par : videabyssal | 20/04/2012

vide abyssal... ...

Écrit par : videabyssal | 20/04/2012

Les commentaires sont fermés.