Gregoire Barbey

19/04/2012

La Suisse est un pays d'arriérés

 

En Suisse, nous votons contre les minarets, l'augmentation des semaines de vacances, le prix unique du livre, nous permettons la répression de certains droits fondamentaux et constitutionnels, nous voulons interdire l'apprentissage de la sexualité aux enfants, renégocier les accords de Schengen, expulser les criminels étrangers, opter pour la préférence nationale, stigmatiser les frontaliers sans qui notre économie serait au plus mal, et à côté de cela, nous nous voulons être des citoyens du Monde.

Alors je le dis, oui, la Suisse est un pays d'arriérés.

 

Grégoire Barbey

09:14 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (42) | Tags : suisse, votation, arriérés, monde |  Facebook | | | |

Commentaires

Je dirais plutôt : l'humanité est une espèce arriérée.
Une étude avait montré que, s'ils en avaient eu la possibilité, les français auraient eux aussi voté favorablement une interdiction des minarets. Le populisme et la désignation de faux coupables (c.f. les candidats à la présidentielle française qui attaquent le paradis fiscal suisse mais laissent Monaco tranquille) sont universels, hélas. Quant à la stigmatisation des étrangers (qu'ils soient migrants légaux ou illégaux, frontaliers ou réfugiés) me paraît elle aussi monnaie courante...
Le bon côté de tout ça?
...
Je te dis quand je l'ai trouvé!

Écrit par : Laura | 19/04/2012

@Greg vous dites la Suisse pays d'arriérés,alors comment se fait-il que tout le monde ou presque envie celui-ci ,même sa façon de gouverner tant enviée par la France aussi?

Écrit par : lovsmeralda | 19/04/2012

@Greg Je me permets de préciser qu'un programme nommé Sélection Humaine séquestra dès 1920 des humains considérés comme arrièrés mentaux,au risque de vous déplaire pour votre grade d' universitaire ,ceux qui ont vécu cette époque qui exista jusqu'en 70 peuvent affirmer sans rougir,qu'aujourd'hui ceux tenant de tels propos ignorent totalement l'histoire de ce pays et d'autres . On en eu la preuve avec la Shoa mise aux oubliettes par Chirac.Qui donc fut à la base se ce sinistre programme idem à celui de l'arbre généalogique des Tziganes?des intellectuels qui pour leur malheur ont pour beaucoup fini en folie douce en milieu psychiatrique.La roue de la vie fait toujours son oeuvre imitant les généticiens associés à des autorités ecclésiastiques
Vous avez de la chance d'être nantis comme d'autres très nombreux,heureusement pour vous, et aussi pour ne pas avoir eut à contempler ces tristes humains cherchant la pitié et l'amour dans le regard des soignants de cette époque ,aussi ce terme d'arriérés mentaux je vous en fait don!

Écrit par : lovsmeralda | 19/04/2012

Greg,vous êtes vraiment pain béni pour l'UDC! ensuite les gens d'étonnent!

Écrit par : lovsmeralda | 19/04/2012

Lovsmeralda, ne faites pas d'amalgames fallacieux comme en ont l'habitude les membres du parti que vous avez mentionné. L'utilisation du terme que je fais d'arriéré ne renvoie nullement à ceux qui ont des problèmes mentaux, que je respecte beaucoup trop pour les rabaisser, mais à l'aspect primitif de notre pays. Nuance.

Écrit par : Grégoire Barbey | 19/04/2012

Certes, n'est pas Jean Ziegler qui veut. Mais ça fait un peu ado boutonneux votre billet.
On dirait mon neveu âgée de 15 ans chez qui nuancer revient à reprendre son souffle.
Pendant que vous y êtes changez de photo, on dirait le Thierry Ardisson de Saint-Gingolph.

Écrit par : dupuis | 19/04/2012

Oh non, voilà de l'ad hominem, c'est dommage... un peu de réflexion ne vous ferait probablement pas de mal.

Écrit par : Grégoire Barbey | 19/04/2012

Non la Suisse n'est pas un pays d'arriérés. La Suisse tout comme la plupart des pays européens sont représentés par une faible participation. La raison est que tous les autres ni croient plus et à raison.

Vu les "bergers" qui ont fait peur à la population pour voter dans leur sens, on peut le dire, il n'y a pas de mauvais troupeau, il y a que des mauvais bergers.

Je suis surpris de voir que vous en tant qu'intellectuel vous ne voyez pas le mur qui se rapproche de plus en plus. Protectionnisme et xénophobie pointent le bout de leur nez. Vous connaissez la suite de musique ? Il semblerait que beaucoup de monde ait oublié.

Écrit par : plume noire | 19/04/2012

Bien, bien, reprenons point par point:

- Allez voir a l'ombre des minarets, vous y découvrirez a quoi ressemble des vrais arriérés obscurantistes et intolérants.

- J'aurais préféré six semaines de vacances, mais plutôt par la flexibilité genre semaines optionnelles sans salaire, puisque de toutes façons il aurait fallu les financer.

- Je ne vois pas quels "certains" droits fondamentaux sont réprimés

- En quoi renégocier Schengen serait le fait d'arriérés ?

- C'est inviter les criminels étrangers qui est complétement arriéré, en plus tous les pays les expulsent, pas que la Suisse.

- La préférence nationale en tout cas pour les poste a l'état est une évidence, si on prend l’Espagne par exemple ne croyez vous pas qu'elle devrait prioritairement fournir des emplois a ses 20% de chômeur et ensuite aux Suisses et autre ressortissants de l'UE ?

- Peut on réfléchir a une adéquation entre les quotas de frontaliers, les besoins de l’économie et le marché du travail local sans se faire traiter de nazis ?

- Il y a une file spéciale aux douanes pour les passeports "citoyens du monde" ? En fait je crois bien que oui ;))

En conclusion, si dans votre jugement haineux vous considérez la Suisse et sa démocratie directe comme arriéré, pourriez vous nous citer en exemple quelques pays progressistes ?

Écrit par : Eastwood | 19/04/2012

@ barbey

vous dites : "nous permettons la répression de certains droits fondamentaux et constitutionnels"

Qu'entendez-vous par "répression" ? A moins que vous n'ayez voulu dire "régression" ??

Mais peu importe. Vous dites que certains droits fondamentaux et constitutionnels sont atteints. Mais lesquels ? Et comment sont-il atteints ? Qu'est-ce que pour vous un droit fondamental et constitutionnel et d'où tire-t-il cette qualité ?



N.B. Pour vous faire gagner un peu de temps, je vous rappelle, que dans notre pays toute atteinte à un droit fondamental ou constitutionnel est une violation du droit dont la correction peut-être demandée devant la justice.

Écrit par : lex barbey ? | 19/04/2012

Quelle répression de droits fondamentaux et constitutionnels... ? La loi sur les manif'... ?!?

Je lis le billet jusqu'au bout quand meme... Un doute s'installe.. c'est à lire au premier ou au second degré ? Je le prend pour du 1er degré et la première chose qui me vienne à l'esprit est une phrase bien connue d'un actuel président francais: "Eh ben casse-toi alors, pauv'..."

Mais je me ravise (ca ne se dit pas, c'est mal...), regarde la photo de l'auteur et me dis "décidément ces jeunes socialistes sont de sacrés "rigolos" quand meme!" jusqu'à ce que je réalise que ledit jeune homme est Vert'Lib'... Punaise, y a pas comme une erreur de casting là, non ?

Puis la question trouve sa réponse quand je souviens: "l'électron libre"! Mais c'est bien sur, celui en "contact", comme il disait, avec des Indignés qu'il défendait "si bien".
Et là tout s'explique... le billet, l'erreur de casting des Vert'Lib', tout... Me voilà rassuré, je comprend mieux maintenant.

PS: Vu notre situation actuelle en comparaison du reste du monde, je me dit que les "primitifs/arriérés" pourraient leur apprendre 2-3 choses, ainsi qu'à certains concitoyens qui semblent mépriser ou du moins accepter les choix du Peuple (primitif, certes...).

Écrit par : Pierre Roche | 19/04/2012

@Grégoire: Je ne sais pas si vos billets et petites notes font rires ou pleurer... Vraiment quelle suffisance et quelle belle arrogance dans vos écrits.
Autant de mépris pour toutes celles et ceux qui font de ce pays un lieu où le "vivre ensemble" est encore une réalité.

Vous devriez être fier (sans aucun besoin d'être nationaliste et populiste) d'appartenir à une communauté de destin d'un petit pays qui a réussi à tirer son épingle du jeu dans une économie globalisée.

Ce qui est certain c'est que vous vous êtes trompé de parti politique...

Vous devriez aller dans un parti de gauche ou anarchiste, que faites-vous dans un parti qui se définit par essence et par principe aux vues de ses cadres (son président candidat au Conseil d'Etat clairement libéral-vert, ses élus dans les communes tous plus libéraux les uns que les autres, les deux anciens membres libéraux du PLR de la Ville de Genève, fameux transfuges...) comme étant clairement de droite ou de Centre-droite?

Vous risquez vraiment de vous casser les dents...

Écrit par : Dark Caedus | 19/04/2012

Pourquoi répondre à ce minus ? Il n'a aucun argument à proposer, juste des insultes. Il aura eu au moins un intérêt : nous démontrer la vacuité intellectuelle de son interlocuteur, Décaillet. On croyait qu'il avait les grandes eaux de Versailles dans la tête, c'étaient celles du robinet...

Écrit par : Géo | 19/04/2012

Ce serait chouette qu'avec ses opinions strictement personnelles - qu'il présente comme des vérités absolues dont il est le seul à se gargariser - et ses vocifération à l'encontre de tout ceux qui ne partagent pas sa bien-pensance, sieur sa suffisance littéraire autoproclamée, j'ai nommé M. Barbey, nous fournisse des arguments pour étayer ses prises de position parfois douteuses.

C'est bien beau de cracher à la figure de tous ceux qui pensent "mal", expliquer pourquoi histoire de lancer un vrai débat serait encore mieux!

Écrit par : Nonymousse | 19/04/2012

Je vois deux problèmes avec l'énoncé " pays arriéré":
- Le sommes-nous par rapport à d'autres pays ?
- Sommes-nous arriérés par rapport à un idéal, à un absolu ?

Dans le premier cas, il serait intéressant de savoir quels sont les pays progressistes et selon quels critères.
En effet, tant que l'on ne votera pas partout à propos des mêmes choses que chez nous, on ne pourra pas comparer nos degrés d'arriération.

Quant à l'idéal de G. Barbey, on peut le résumer avec la citoyenneté du monde, si je le lis bien.

Et si c'était le "nous sommes" qui est problématique ?
Faut-il que tout Suisse s'identifie avec le vote de la majorité de ses concitoyens ? Avec ceux qui demandent la diminution de l'éducation sexuelle ?
Ce ne sont pas les mêmes qui veulent être "Citoyens du Monde" et qui votent contre l'ouverture.

Je suis contre les généralisations abusives.
En Suisse, il y a beaucoup de personnes très différentes. Même parmi les citoyens ayant le droit de vote, on trouve des hommes et femmes en provenance de partout dans le monde. C'est particulièrement le cas à Genève.
Ces personnes mesurent peut-être mieux que les natifs quels peuvent être les qualités de "l'arriération helvétique".

Écrit par : Calendula | 19/04/2012

Savoir créer un évènement; en communication, c'est exactement ce qu'il fallait faire! Bravo...

Écrit par : Pierre Noël | 19/04/2012

Savoir créer un évènement; en communication, c'est exactement ce qu'il fallait faire! Bravo...

Écrit par : Pierre Noël | 19/04/2012

@lovsmeralda: "@Greg vous dites la Suisse pays d'arriérés,alors comment se fait-il que tout le monde ou presque envie celui-ci ,même sa façon de gouverner tant enviée par la France aussi?"


Vous plaisantez?! Je vous invite à comparer les taux de participation moyen respectif... Et dites moi dans quel pays (ou le vote par correspondance ou par le net n existe pas...) les citoyens s intéressent et s investissent le plus?

Qu'est ce qu'un bon système démocratique si ce n'est celui qui favorise le plus l'expression de la volonté du peuple?!

Écrit par : Matthieu | 19/04/2012

Chers tous,
Chères toutes,
Je vous remercie de l'attention que vous portez à mon billet, cependant avant de sombrer dans le verbiage et les insultes, ayez l'obligeance de décliner vos identités, car contrairement à vous, je rédige à visage et identité découverts.
Vous savez, c'est toujours plus facile de critiquer sans assumer. Alors oui je suis un insolent petit con, mais je me soigne.
Cordiaux messages.

Écrit par : Grégoire Barbey | 19/04/2012

Je suis d'avis que les invectives et les insultes ne favorisent pas le dialogue, et même pas le débat.
A lire les réactions, il est clair que les lecteurs de ce billet se sont sentis piqués au vif par l'étiquette " pays d'arriérés".
De là à en venir à qualifier l'auteur de toutes sortes de sobriquets....

Qui a envie de répondre à un interlocuteur qui nous insulte ou qui nous colle une étiquette, vite fait ?
Je sais, en disant ça, je passe pour une pleurnicharde et une victime, étiquettes très en vogue.
Tant que l'ambiance sera ainsi, je ne déclinerai pas mon identité. Je préfère ne pas commenter du tout.
En l'état, on ne sait même pas si un nom donné recouvre une vraie identité.

Écrit par : Calendula | 19/04/2012

@Matthieu demandez aux familles Hindoues si elles possèdent toutes internet? ok elles sont de plus en plus en plus reliées grâce au photovoltaique,mais combien seront elles dans quelques années à regretter leur tranquillité d'esprit à vivre dans un monde dépouvu d'ondes.Nous on est né sans on peut faire la comparaison et savourer ce passé sans fausses apparences ,le monde brut face à face entre humains bien vivants et qui ont et auront la chance de dire,nous au moins on ne pollue pas ,sans ordinateur ,sans internet grâce à nous la terre peut encore conserver quelques espoirs de survivre en pas trop piteux état.Et combien de Français n'ont pas internet? si vous saviez le nombre d'Italiens refusant aussi ce moyen considéré hélas de plus en plus dangereux et pour la paix des foyer et de l'esprit,il suffit de savoir le nombre de sectes profitant d'Internet pour vous vendre des mensonges
Et sans ordinateur si vous saviez comme il est plus facile de débusquer toutes les arnaques et arnaqueurs qui n'ont jamais été aussi nombreux depuis l'arrivée d'Internet

Écrit par : lovsmeralda | 19/04/2012

@Pierre Noel vous n'avez pas tout à fait tort cependant et surtout en cette période le terme est des plus mal choisis.Par respect envers ceux partis vers les camps et pour les survivants et leur descendance y'en a aussi en Suisse,merci pour Eux

Écrit par : lovsmeralda | 19/04/2012

Et maintenant la censure. Bravo Monsieur Barbey. Vous progressez très vite sur le chemin de l'arriération et de la réaction.

Écrit par : Johann | 19/04/2012

@lovsmeralda: mais encore? N'avez vous pas l'impression de ne pas répondre à mon argument?!

Écrit par : Matthieu | 19/04/2012

@lovsmeralda: mais encore? N'avez vous pas l'impression de ne pas répondre à mon argument?!

Écrit par : Matthieu | 19/04/2012

Et maintenant la censure. Bravo Monsieur Barbey. Vous progressez très vite sur le chemin de l'arriération et de la réaction.

Écrit par : Johann | 19/04/2012

Et maintenant la censure. Bravo Monsieur Barbey. Vous progressez très vite sur le chemin de l'arriération et de la réaction.

Écrit par : Johann | 19/04/2012

@ Gégoire,

Vous dites:

" En Suisse, nous votons contre les minarets, l'augmentation des semaines de vacances, le prix unique du livre nous voulons interdire l'apprentissage de la sexualité aux enfants, renégocier les accords de Schengen, expulser les criminels étrangers, "

Et vous dites également:

" nous permettons la répression de certains droits fondamentaux et constitutionnels, "

Je vous rappel que voter sur presque tout est un droit fondamental et constitutionnel.

Vous avez le droit d'être pas d'accord et furieux sur les résultats des votations. Mais en aucun cas de traiter un pays d'arriérés quand l'usage des droits constitutionnelles que vous semblez défendre ne va pas dans le sens de vos convictions. Vous feriez mieux de vous en prendre à ceux qui partagent vos idées et qui ne vont jamais voté. C'est eux vos coupables.

D.J

Écrit par : D.J | 19/04/2012

@ Gégoire,

Vous dites:

" En Suisse, nous votons contre les minarets, l'augmentation des semaines de vacances, le prix unique du livre nous voulons interdire l'apprentissage de la sexualité aux enfants, renégocier les accords de Schengen, expulser les criminels étrangers, "

Et vous dites également:

" nous permettons la répression de certains droits fondamentaux et constitutionnels, "

Je vous rappel que voter sur presque tout est un droit fondamental et constitutionnel.

Vous avez le droit d'être pas d'accord et furieux sur les résultats des votations. Mais en aucun cas de traiter un pays d'arriérés quand l'usage des droits constitutionnelles que vous semblez défendre ne va pas dans le sens de vos convictions. Vous feriez mieux de vous en prendre à ceux qui partagent vos idées et qui ne vont jamais voté. C'est eux vos coupables.

D.J

Écrit par : D.J | 19/04/2012

@ Gégoire,

Vous dites:

" En Suisse, nous votons contre les minarets, l'augmentation des semaines de vacances, le prix unique du livre nous voulons interdire l'apprentissage de la sexualité aux enfants, renégocier les accords de Schengen, expulser les criminels étrangers, "

Et vous dites également:

" nous permettons la répression de certains droits fondamentaux et constitutionnels, "

Je vous rappel que voter sur presque tout est un droit fondamental et constitutionnel.

Vous avez le droit d'être pas d'accord et furieux sur les résultats des votations. Mais en aucun cas de traiter un pays d'arriérés quand l'usage des droits constitutionnelles que vous semblez défendre ne va pas dans le sens de vos convictions. Vous feriez mieux de vous en prendre à ceux qui partagent vos idées et qui ne vont jamais voté. C'est eux vos coupables.

D.J

Écrit par : D.J | 19/04/2012

@ Gégoire,

Vous dites:

" En Suisse, nous votons contre les minarets, l'augmentation des semaines de vacances, le prix unique du livre nous voulons interdire l'apprentissage de la sexualité aux enfants, renégocier les accords de Schengen, expulser les criminels étrangers, "

Et vous dites également:

" nous permettons la répression de certains droits fondamentaux et constitutionnels, "

Je vous rappel que voter sur presque tout est un droit fondamental et constitutionnel.

Vous avez le droit d'être pas d'accord et furieux sur les résultats des votations. Mais en aucun cas de traiter un pays d'arriérés quand l'usage des droits constitutionnelles que vous semblez défendre ne va pas dans le sens de vos convictions. Vous feriez mieux de vous en prendre à ceux qui partagent vos idées et qui ne vont jamais voté. C'est eux vos coupables.

D.J

Écrit par : D.J | 19/04/2012

@ Gégoire,

Vous dites:

" En Suisse, nous votons contre les minarets, l'augmentation des semaines de vacances, le prix unique du livre nous voulons interdire l'apprentissage de la sexualité aux enfants, renégocier les accords de Schengen, expulser les criminels étrangers, "

Et vous dites également:

" nous permettons la répression de certains droits fondamentaux et constitutionnels, "

Je vous rappel que voter sur presque tout est un droit fondamental et constitutionnel.

Vous avez le droit d'être pas d'accord et furieux sur les résultats des votations. Mais en aucun cas de traiter un pays d'arriérés quand l'usage des droits constitutionnelles que vous semblez défendre ne va pas dans le sens de vos convictions. Vous feriez mieux de vous en prendre à ceux qui partagent vos idées et qui ne vont jamais voté. C'est eux vos coupables.

D.J

Écrit par : D.J | 19/04/2012

Salut Grégoire, mon commentaire (échange avec Lovsméralda) n'est plus? Est-ce possible?

Écrit par : Pierre Noël | 19/04/2012

J'ai bien aimé votre plaidoyer mobilophobe… Mais là, vous semblez rattrapé par de vieux démons. Dommage de gaspiller votre talent avec des mélenchonneries.

"ayez l'obligeance de décliner vos identités, car contrairement à vous, je rédige à visage et identité découverts"

Puisque la sécurité des personnes n'est plus assurée dans ce pays*, je me vois contraint d'être confiné dans l'anonymat.
À votre place, devriez bien faire attention de ne pas vous faire bizuter sur un quai de gare par des mobilophages.

(*) En avance sur son temps, la Suisse se prépare à indemniser les criminels étrangers avec l'argent des victimes-contribuables: condition requise être multirécidiviste...

Écrit par : petard | 19/04/2012

Les Suisses ont été dressé comme des bons toutous à donner la papatte aux seigneurs sanguinaires de passage dans les banques appartenant à une vague oligarchie régnant sur toutes les institutions du pays, c'est tout !

Allez, à la soupe, c'est l'heure !!!

Écrit par : Corto | 20/04/2012

@Corto, on voit que vous n'êtes mais alors pas du tout au courant de la mentalité d'après guerre,de ces femmes qui aujourd'hui encore peut-être invisibles pour moults raisons mais diablement actives,savent ne pas dire oui amen à tout comme de bons petits toutous.Peut-être sont- elles les dernière d'une race d'humains a toujours avoir eu à coeur d'aider leurs semblables avant que de pleurer pour l'assassinat d'un chat ou d'un chien.
Enorme différence si l'on sait qu'aujourd'hui certains même venus de France ou de Navarres se mettent à 4 pattes devant leur animal de prédilection ,féticihistes de première ne sachant plus distinguer l'humain du règne végétal ou animal.

Écrit par : lovsmeralda | 20/04/2012

@Greg,Temps présent hier soir vous a renvoyé l'ascenseur avec son émission,tous fichés grâce à quoi d'après vous? pauvres peuples qui allez tomber dans les pièges de l'informatique
bonne journée pour Vous

Écrit par : lovsmeralda | 20/04/2012

Il semble que ce billet n'ait pas été apprécié à sa juste valeur. Il n'y avait rien de sérieux dans mes propos, c'était de la pure polémique et rien de plus. Un pavé dans la mare, en somme. Mais tout de même... je n'ai censuré personne, arrêtez de vous plaindre comme des enfants. Je ne passe pas ma soirée, comme certains d'entre vous, à naviguer sur les blogs. D'autant que je ne lis pas toujours les commentaires que je reçois, tant ils sont nombreux...
Alors Johann, avant de me calomnier, vérifiez vos allégations, merci.

Écrit par : Grégoire Barbey | 20/04/2012

Grégoire le rôle du commentateur est de naviguer sur les blogs. Le détenteur d'un blog gère sont blog et les commentaires, il faut faire la différence...

Écrit par : Pierre Noël | 20/04/2012

Pour ce qui est de commenter anonymement ou pas, c'est un non-debat, vu qu'en l'état on peut se faire passer pour n'importe qui. Ecrire sous un "vrai" nom et prénom, en tant que commentateur, n'a absolument aucune valeur et n'apporte aucune garantie. Ce n'est pas vérifiable, sauf si la "vraie" personne passe ici et constate que son nom a été usurpé.

@Calendula
"Je suis d'avis que les invectives et les insultes ne favorisent pas le dialogue, et même pas le débat.
A lire les réactions, il est clair que les lecteurs de ce billet se sont sentis piqués au vif par l'étiquette " pays d'arriérés".
De là à en venir à qualifier l'auteur de toutes sortes de sobriquets..."

D'un autre coté, n'est-ce pas l'auteur du billet lui-même qui invective/insulte/qualifie la population suisse (ou du moins la majorité votante) en la (nous) traitant d'arriérés et de primitifs (sous couvert de "créer la poémique".. un peu facile)?

Donc ne pas s'étonner après, si un tel billet ne suscite en majorité qu'invective/sobriquet etc... ce ne sont pas les commentateurs qui ont lancé la premiere "pique".

Écrit par : Pierre Roche | 20/04/2012

@Pierre Roche : Quel joli pseudo ! Les pseudos ont l'avantage d'une certaine créativité et souvent, ils font sourire.

Vous écrivez :
"D'un autre coté, n'est-ce pas l'auteur du billet lui-même qui invective/insulte/qualifie la population suisse (ou du moins la majorité votante) en la (nous) traitant d'arriérés et de primitifs (sous couvert de "créer la polémique".. un peu facile)?"

Oui, l'image du "crétin des Alpes" nous colle encore un peu aux baskets.

Pour me faire l'avocate du diable : et si l'arriération (prise comme l'opposé du progressisme, comme une attitude qui s'oppose au changement) était une qualité ?
En effet, le mouvement écologique a tout un côté conservateur, puisqu'il cherche à préserver les ressources naturelles. En cela, elle s'oppose au progrès "no limits".
Parfois, le progrès peut se revêtir des habits du conservatisme. On se moque assez des écolos qui voudraient le "retour à la bougie". Leur désir de développer des énergies renouvelables est prise pour un idéal utopique.

L'Ecole est également au centre d'un débat contradictoire : doit-elle préserver des valeurs, méthodes et contenus traditionnels (être conservatrice) ou bien se lancer dans des innovations audacieuses, pour coller à son époque et même anticiper des développements à venir (être progressiste ) ?

On a tous notre opinion là-dessus et elle est souvent très tripale.

"L'arriération" est un terme très négatif et effectivement polémique. Il ne peut que faire sursauter et stimuler l'esprit critique.
Lorsque je me trouve à l'étranger, en Europe, je suis frappée combien la présence des jeunes est visible. P.ex. en Allemagne, les villes sont bien plus vivantes, drôles et animées que chez nous. Genève est tellement vouée à la bagnole et aux magasins de luxe ...

Écrit par : Calendula | 20/04/2012

La Suisse cache, uniquement sur des comptes à numéros, plus de 130'000'000'000'000.-- de Chf, je ne sais pas si vous arrivez à lire ce chiffre, mais cela veut dire, cent trente milles milliards de Chf. Bon ce chiffre correspond à 2009, il est vrai que beaucoup de voyous ont retirés de Suisse leur fric sale ces 3 dernières années, car Singapour prend la relève, mais la Suisse est remplie de fric à un point que même les meilleurs économistes estiment que si la Suisse remet sur les marchés, ne serait-ce qu'un dixième de ce capital, cela provoquerait une crise majeure au niveau mondial !

Imaginez-vous, même le fait d'injecter de pareilles sommes, représente un danger !!

Maintenant tentons de parler de cette "culture" suisse, cela fait des siècles que les suisses louaient leur services de mercenaires à l'ensemble des souverains européens, leur salaire, en grande partie, le pillage, le viol et les meurtres de civils, ensuite depuis le début du 19ème et de la révolution industrielle, la Suisse s'est reconvertie en coffre fort, il faut dire quelle devait déjà protéger tout ce que les suisses avaient piller, il y aussi eu les répercutions de l'édit de Nantes avec l'arrivée massive de banquiers protestants, (Genève, Zurich) deux bastions du protestantisme à la base ayant, bien-sûr ouvert ses portes à cette communauté prolifique et ingénieuse.

Donc, majoritairement, des mercenaires catholiques devenus par la force des choses des cerbères ou maintenant des spécialistes dans les coups d'états en l'occurrence dans les pays du tiers-monde et de l'autre des portiers de banques, affables et rompus aux pires bassesses.

Si il y avait de bons économistes dans ce pays, le monde serait nettement plus paradisiaques, mais comme le mot d'ordre ou plutôt la devise illustrant la médiocrité imposée, à un niveau "économique" a toujours été "méfiance, méfiance, méfiance" au vu que la Suisse a toujours joué le rôle de pilleuse ou de receleuse de pilleurs, le reflex consiste à cacher, dissimuler mentir au sujet de, etc...

Voila le décor, quant au reste, il n'y a qu'à voir le résultat !!

Maintenant dire que les Suisses soient des arriérés est un grand mot, il est vrai que dans les montagnes et certaines régions reculées, les mariages consanguins et le manque de iode n'ont pas générés une race très évoluée, mais la Suisse veut elle ou a t-elle besoin de citoyens évolués, épanouis, pour voler, tuer, violer, cacher, receler fabriquer des coffres en creusant des tunnels dans le montagnes ?? Non, c'est tout le contraire !! Les crétins remplissent très bien la fonction ! Mieux que si ils étaient ouverts aux autres, joyeux et civilisés !!!

Écrit par : Corto | 20/04/2012

Les commentaires sont fermés.