Gregoire Barbey

23/04/2012

N'est pas PLR qui veut : Pierre Maudet et le copinage

 

Un article de la Tribune de Genève en ligne nous informe aujourd'hui, lundi 23 avril 2012, que le candidat à l'élection partielle du 17 juin prochain pour le Conseil d'État fait preuve d'une intégrité à géométrie variable. Lui qui, il n'y a pas si longtemps, prétendait n'être « l'homme d'aucun lobby », n'a pas l'air de conspuer le copinage. Il tente également de dissocier son image de candidat et celle de son appartenance partisane. Malin comme il est, celui n'ignore pas que les casseroles de son parti risquent de lui coûter la place qu'il brigue. Pierre Maudet a tout intérêt à vouloir gommer aux yeux du public qu'il appartient au PLR. N'oublions pas qu'il s'agit ni plus ni moins de sa carrière ! Sans la politique, le prototype du « bon citoyen » se retrouverait au chômage. Alors, Monsieur Maudet et son proche entourage veillent au grain. À nous, citoyens, d'y trouver l'ivraie...

Gardons les yeux ouverts, car la tradition des radicaux en politique, c'est de jouer avec les mensonges et la trahison. Notre bon et brillant Maudet n'échappe guère à la règle, pour son propre malheur...

 

Grégoire Barbey

 

Sources : http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/ville-condamnee-v...

 

16:08 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pierre maudet, plr, copinage, intégrité, déontologie |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.