Gregoire Barbey

24/05/2012

Initiative de l'ASIN : trop de démocratie ne tue pas la démocratie

Interrogation, 24.05.12 15h38

 

Je suis partagé quant à l'initiative de l'ASIN. Il me semble délicat de dire que trop de démocratie tue la démocratie. Ce slogan m'apparaît honteux. En somme, trop de pouvoir au Peuple, tuerait le pouvoir du Peuple ? Ce sophisme n'est pas recevable. La véritable peur derrière cette votation, c'est d'offrir à des partis conservateurs tels que l'UDC la possibilité de faire dire non à la population des initiatives qui favoriseraient notre adhésion à l'Union Européenne ou en tout cas permettraient davantage de négociations. Mais de là à prétendre des énormités pareilles, il ne faut pas exagérer.
J'ai lu des arguments qui m'ont fait peur, affirmant que nos droits démocratiques sont les plus développés au monde et qu'il faut s'en contenter. Je ne suis pas favorable à cette votation car je ne veux pas donner des armes à l'extrême droite pour renfermer notre pays sur lui-même, néanmoins je ne puis souscrire à cette rhétorique. Ce n'est pas parce que nous sommes privilégiés par rapport à d'autres nations dans le monde que nous devons nous contenter de notre système.
C'est aberrant et inexact. Je me battrai toujours pour renforcer l'assise du Peuple dans son exercice démocratique, car je préfère la décision de la multitude plutôt que celle d'un petit nombre.

 

Grégoire Barbey

15:40 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : asin, udc, politique, initiative, démocratie, pouvoir, peuple, décision |  Facebook | | | |

Commentaires

Il n'empêche que si un jour c'est l'inverse qui se passe et qu'au gouvernement on a une majorité beaucoup plus à droite que dans la population, le peuple sera bien démuni. Je vois cette initiative comme un garde-fou supplémentaire, check-and-balance.

Écrit par : Charly Pache | 24/05/2012

Face à la stratégie suisse des accords bilatéraux avec tous pays
ne reste aux citoyens qu'un seul outil de contrôle

Les votants, dont quelque uns sont suisses d'origine

à espérer qu'il en reste parmi les qq suisses encore actifs en cantons tâclés, comme ceux où les français et leur "GRAND GENEVE" arrivent,

feront leur libre choix
en respect de leurs ancêtres ayant fondé la constitution suisse
ayant décidé de cet outil
qu'est la démocratie directe,
unique.

Écrit par : chitoyen | 24/05/2012

A mon avis, ce n'est pas "la décision de la multitude plutôt que celle d'un petit nombre" qui définit la démocratie, mais bien plutôt que les décisions soient prises par des citoyens éclairés!

Écrit par : Michèle Roullet | 25/05/2012

Je peine à comprendre le splendide auto-goal de certains milieux de gauches qui peinent à aligner le moindre argument intelligent pour appuyer leur opposition de principe à cette initiative qui à la vertu de renforcer les contrôle démocratique que le peuple peut exercer sur le Conseil Fédéral.

Écrit par : Djinus | 25/05/2012

Moi je ne pense pas qu'il y ait de bonne ou de mauvaise situation.
De plus Mimi est d'accord avec moi quant à nous. Bisous.
PS : Parti socialiste.
On t'aime que.

Écrit par : Ano | 24/10/2012

Entièrement partagé quant à vous Ano. De plus ou moins, le sophisme (précédemment cité par Greg' ♥) ne peut pas affirmer que y'en a pas. Je suis ton père.
Cependant, nous (et moi-même par ailleurs) avortons ce genre de principes couramment reçu, et décidons que ça suffit.
On n'est pas des poneys après tout, non ? ☺
Franchement, peut-on réellement soutenir qu'un palimpseste est diacritique ?
Telle est la question.
Sans plus, à méditer. Caïus c'+ (menu best of plus en somme).

Écrit par : Nyme | 24/10/2012

Alors voilà un très bon article.
Ce n'est pas tout à fait la seule fois que je parcours ton blog: mais cette fois, je me sens juste obligée de laisser un mot.
Vas-tu à nouveau laisser ta plume filer à ce sujet ?!
En tout cas encore bravo !!
A très bientôt !

Écrit par : Acheter maison neuf | 08/01/2013

Les commentaires sont fermés.