Gregoire Barbey

03/09/2012

Le Transrun neuchâtelois : une aubaine pour l'avenir du canton

 

Chronique, 03.09.12 09h58

 

La votation sur le Transrun pour le 23 septembre prochain à Neuchâtel fait régulièrement les gros titres de la presse romande. Il s’agit d’un projet onéreux – 920 millions de francs dont 560 millions à la charge de l’Etat et des communes – dont le but est la création d’un RER qui relie la ville de Neuchâtel à la Chaux-de-Fonds pour un trajet total de 15 minutes. La ligne actuelle, qui permet déjà de se rendre d’un bout à l’autre de ces deux villes, requiert pour sa part près d’une demi-heure afin d’effectuer la même liaison : elle date du siècle dernier et le tracé occasionne un détour conséquent, puisque le train, arrivé à Chambrelien, repart en sens inverse pour atteindre la Chaux-de-Fonds.

 

Or, bien que le projet semble tomber à point nommé pour améliorer la mobilité entre le Haut et le Bas à Neuchâtel, de nombreuses voix s’élèvent pour s’y opposer. Notamment l’UDC, qui ne lésine pas sur les moyens – comme à son habitude – pour influencer le choix des électeurs. Les méthodes sont bien connues, il s’agit pour la formation politique de grossir le trait ; ainsi, des affiches comme « Non au Trans Ruine » ou « mille millions dans un trou noir » se répandent à travers le canton. Mais il n’est ici question que de désinformation.

 

En effet, à force de négociation, le Conseil d’Etat a obtenu une subvention à hauteur de 111 millions de la part de la Confédération. Avec la participation des CFF, l’Etat et les communes neuchâteloises investiront finalement 560 millions dans la création de ce RER, soit l’équivalent de 1% du budget cantonal. La stratégie de l’UDC, qui consiste à parler de près d’un milliard à la charge du contribuable pour distiller le doute dans l’esprit des électeurs, est donc non-avenue. Mais malheureusement, les citoyennes et les citoyens ne sont pas tous en mesure de s’informer convenablement afin de saisir les tenants et aboutissants de cette votation.

 

Par ailleurs, les opposants ne disent rien de l’actuelle conjoncture économique du canton, plutôt favorable, en plus de la récente réforme de la fiscalité des personnes morales (qui devrait entraîner une rentrée fiscale d’une centaine de millions en 2012). En fait, bien que Neuchâtel soit relativement affaibli par de vieux scandales et la perte de son conseiller d’Etat Jean Studer, la mise en œuvre d’un tel projet ferroviaire ne nuirait pas à la santé économique du canton. D’ailleurs, il n’a nullement été question d’augmenter les impôts pour amortir la création du Transrun.

 

Il est par contre évident qu’une telle structure offrirait au canton un regain d’énergie non-négligeable. La possibilité octroyée par le Transrun de se rendre de la Chaux-de-Fonds à Neuchâtel (et inversement) en un quart d’heure changerait la donne dans les échanges entre ces deux villes, notamment via le flux des biens et personnes. Quinze minute au lieu de trente, cela peut sembler a priori peu suffisant pour un réel changement, mais en réalité, le gain de temps ainsi obtenu pourrait inciter bien des personnes à utiliser le réseau ferroviaire pour se rendre sur leur lieu de travail. De surcroît, dans un canton où le Haut et le Bas peinent à communiquer depuis des décennies, sinon des siècles, un tel moyen de transport est une aubaine susceptible de redéfinir ces rapports conflictuels.

 

Bien que le projet soit objectivement onéreux, il serait dommageable pour l’avenir du canton de Neuchâtel que le Transrun soit refusé par le Peuple. Si cela devait arriver, cela condamnerait le canton à devoir se contenter du réseau actuel pour les vingt-cinq ans à venir. Une perspective qui fait froid dans le dos pour l’évolution conjoncturelle neuchâteloise. Et l’immobilité n’amène jamais rien de positif à tout organisme vivant, quel qu’il soit. Or, une communauté a besoin de communiquer, et cela passe également par les transports en commun. Alors, pour les électrices et les électeurs neuchâtelois, le 23 septembre prochain, il leur faudra faire un choix essentiel : offrir au canton une possibilité de renouveau, ou le condamner au trou noir, celui-là même dont parle l’UDC dans sa campagne d’affichage. A bon entendeur.

 

Grégoire Barbey

15:36 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook | | | |

Commentaires

Les jeunes de demain se retrouveront avec les dettes d'Expo 02 et le RER a ajouter à celles-ci.Tant mieux ne dit-on pas qu'on fait tout pour les jeunes,l'éternel slogan qui commence à faire crouler de rire bien des Neuchatelois.Alors surtout qu'on cesse de faire des pronostics qui vont jusqu'en 2050 ,au pas ou le canton de Neuchatel y va ,Expo 64 a peine remboursées ce sont les petits enfants des jeunes d'aujourd'hui qui crouleront sous les dettes.Les Neuchatelois du bas plus du tout d'accord de jouer aux gentils tous bords pour ceux du haut.Certains mêmes avançant l'idée de créer deux demi cantons,alors crier victoire avant les votations ,vaut mieux ne pas mettre la charrue avant les boeufs
L'enfant tout comme la personne âgée a toujours été le paravent béni pour les partis en mal d'idées intelligentes tout le monde le sait depuis 1980 mais là aussi le peuple dit stop,assez d'hypocrisie

Écrit par : lovsmeralda | 03/09/2012

Merci de nous avoir parle de ce projet si important pour le canton et sa cohesion Gregoire !


Quel rapport entre le Trans Run et Expo 02 "lovsmeralda" ?

Reponse : Aucun, sauf pour les demagogues naturellement !

Alors oui au Trans Run !

Écrit par : Jean d'Hotaux | 03/09/2012

@Jean d'Hotaux à moins que vous n'habitiez le canton je n'entre pas dans la polémique qui ne regarde finalement que les habitants du canton.Je n'entre pas dans les conflits des autres cantons sauf si ma sphère intime et privée est menacée par des interdicomaniaks menaçant de mises à l'amende des gens mauvais trieurs de déchets.Alors basta pour simplifier la vie a des empécheurs de tourner en rond,faut apprendre à dire non comme dit par l'UDC.Faut cesser de vouloir péter plus haut que son popotin pour rester polie,alors qu'on sabre dans tout ce qui est social.
On veut des gens heureux? on commence par le début en construisant des appartements bon marché et après seulement un éventuel RER pour autant que la jeunesse dorée d'aujourd'hui ait reçu en retour l'éducation qui manque tant de nos jours.A trop satisfaire aux chantages d'une certaine élite politicosocialocommuniste tout le monde est perdant.Il suffit de lire la presse Neuch du jour
Céder au chantage tout bon parent le sait est un acte de faiblesse,ensuite l'enfant roi gouverne,et l'on connait les débordements actuels de jeunes mettant au pilori des fumeurs,et giflant des adultes.Il faut serrer la vis aux jeunes et non aux travailleurs ,l'Etat ne sait plus gérer et l'UDC a raison en mettant du plomb dans l'aile du RER.Neuchatel n'est pas le cousin de Crésus non plus.Paraitre c'est bien mais être c'est mieux!

Écrit par : lovsmeralda | 04/09/2012

Je me prmets de rajouter ceci , pas besoin d'être psychologue pour se rendre compte qu'en facilitant de plus en plus la vie aux humains plus ils deviennent visqueux et mécréants ces 7 dernières années sont révélatrices .A trop de facilité,l'humain perd le gout de vivre et n'accepte plus aucune contrainte.On en a la preuve.Nous on allait à vélo ,ok y'avait moins de voiture ça n'empéchait pas les gars de s'accrocher aux camions dans les grandes montées.Voilà comment on fait un monde d'adultes non adulés.
Et que chaque canton s'occupe de ses pinceaux la vie en Suisse sera nettement meilleure et plus facilement gérable.
A croire que la fameuse année en Suisse Allemande aidait à voir clair et a permi de comprendre pourquoi les Suisses Allemands sont moins remue méninges que les Romands

Écrit par : lovsmeralda | 04/09/2012

Lovsmeralda, vous semblez définitivement rechigner à toute forme d'évolution. Bien dommage.

Écrit par : Grégoire Barbey | 04/09/2012

@Grégoire,l'évolution désolée on a donné de toutes nos forces sinon vous n'auriez même pas la possibilité de vous exprimer sur un ordinateur .Ce dernier possèdant un cerveau relié à toutes nos expériences passées.On a vu les premiers camionns voitures etc donc le progrés on l'a fait bien avant vous ne vous en déplaise dirait monsieur De La Fontaine.Si pour vous progresser revient à moults interdits et ne favoriser que la classe intellectuelle alors d'accord je ne suis pas pour
.La Nasa est en faillite quels progrés voulez vous encore sans Nasa faut par rêver c'est tout de même grâce au spatial que de nombreux progrès ont vu le jour.
On ne peut progresser en niant le passé et en détruisant tout comme un tsunami de rage par peur du futur non plus
On a créé toutes les bases pour le progrés vous ne voudriez pas qu'en plus on vous offre la gratuité d'un système qui a mis plus de cent ans pour vous faciliter l'existence.Comme on dit en Suisse on est bons on a été bêtes aussi mais fô pô exagérer/rire
toute belle journée pour Vous

Écrit par : lovsmeralda | 04/09/2012

C'est du temps des grosses fortunes parties dans d'autres cantons qu'il eut mieux valu remplacer l'Expo 02 par le RER .Y'a toujours des choix dans la vie et parler progrès avec le chomage en augmentation faut pas rêver non plus.Plus on accentue sur les transports en commun plus y'a de voitures sur les routes.Les humains par chance ne sont pas tous devenus de petits robots prêts à obéir à des maitres encore en culottes courtes
Il y a encore une force à ne pas mégliger en Suisse Romande celle des papis et mamis qui dès leur naissance ont su la valeur du mot travail et argent gagné.Ceux là ont encore leur mot à dire et ne se laissent pas endoctriner comme d'autres qui croient les yeux fermés à tout ce qui sort du virtuel,la vie c'est dehors avec des humains qui souffrent et non devant un écran fumée

Écrit par : lovsmeralda | 04/09/2012

Les commentaires sont fermés.