Gregoire Barbey

29/11/2012

La dure réalité des rapports de force

Chronique, 29.11.12 07h47

 

Pierre Maudet fait aujourd’hui face à la réalité de ses fonctions.  Alors qu’il avait annoncé il y a quelques semaines une réforme des statuts des gardiens de prison, le syndicat policier UPCP montait au créneau en affirmant qu’aucune discussion préalable n’avait été effectuée. Ce que le conseiller d’Etat en charge du Département de la sécurité (DS) s’était empressé de démentir.

 

Le ministre a finalement cédé face aux revendications du syndicat et a signé une convention garantissant le gel des statuts pendant cinq ans. Soit le statu quo consenti. Ce petit épisode, bien qu’il ne soit en rien spectaculaire, démontre un fait qui va désormais changer la donne pour Pierre Maudet: ce dernier ne fanfaronne plus avec autant de légèreté qu’au début de son entrée en fonction. Ce qui peut néanmoins surprendre, c’est que le jeune conseiller d’Etat est aussi considéré comme un as de la communication. Or, c’est ici tout le contraire. Sa manœuvre a clairement échoué.

 

Et l’homme qui promettait des changements radicaux (en lien avec son appartenance politique) doit aujourd’hui composer avec une réalité qui dépasse de loin son incroyable capacité à tout planifier, à tout contrôler dans les moindres détails. Car c’est bien de cela qu’il s’agit ici, avec cette concession faite au syndicat UPCP: un aveu de faiblesse. Celui d’avoir négligé les rapports de force qui s’exercent entre les employés de la fonction publique et les magistrats qui en ont la responsabilité. Pour Pierre Maudet, il est maintenant temps de réévaluer les défis qui l’attendent. Et d’accepter qu’il n’y a pas de surhomme capable de tout régenter selon ses moindres désirs dans une magistrature.

 

Grégoire Barbey

08:23 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook | | | |

Commentaires

Avant tout, Pierre Maudet est un carriériste, il ne soigne que son image, vous grattez la moindre et c'est le vide !

Le vide sidéral !

Ceci-dit, ce qu'il fait de mieux, c'est de ne pas mettre en oeuvre ce qu'il annonce, parfois avec ce verni de rigueur qui le caractérise, à l'intérieur, c'est un mou !!!

Vous pourrez souvent le constater, pratiquement tous les hommes politiques affichant rigueur et dureté, sont en fait des mous qui tremblent dans leurs frocs !!

C'est d'ailleurs le constat que nous pouvons faire avec Pierre Maudet, il s'efface à chacune de ses actions, dans la conjoncture actuelle, c'est dangereux, car les mous, peuvent aussi céder à d'autres pressions !!!

Pierre Maudet, ne tient pas la pression, dans le cas présent, ce n'est pas invalidant, voir bien-venu, mais dans d'autres situations, les futurs surprises vont êtes lourdes de conséquences !!!

Écrit par : Corto | 29/11/2012

Aussi, l'arme des mous, c'est la lâcheté, donc attentions aux coups bas !!!

Écrit par : Corto | 29/11/2012

"C'est d'ailleurs le constat que __NOUS__ pouvons faire avec"

Vous êtes nombreux à vous bousculez dans ce qui te sers de cerveau ?

Écrit par : Djinus | 29/11/2012

Au fait, Monsieur le chef de la "police", qu'en est-il de ce policier lyonnais Michel Neyret et ses comptes dans la Compagnie Bancaire Helvétique, contenants plus de 7 millions d'euros ?????

Qu'est-il advenu de ces comptes ?

Parce que Michel Neyret, lui, a été bizarrement libéré en France, ses comptes également ?????????????

Écrit par : Corto | 01/12/2012

Le vide de l'église catholique, après le préservatif, le pape s'en prend à l'âne et au boeuf !!


"En Espagne, grand émoi dans la große presse ! Dans son dernier livre sur l’enfance de Jésus, le Pape a écrit que les Évangiles ne parlaient d’aucun animal auprès de la mangeoire où l’Enfant Jésus nouveau né avait été déposé (1) ! L’âne et le bœuf seraient-ils désormais eux aussi « persona non grata ». À noter pour la suite du texte qu’en Espagne le parler populaire use du mot mule à la place de l’âne (la mule issue d’un âne et d’une jument – ou d’un cheval et d’une ânesse - est donc plus forte que l’âne, et a le pied plus sûr que le cheval sur les chemins escarpés de la « sierra »)."

Écrit par : Corto | 02/12/2012

"L’islamisme modéré n’existe pas" selon Vladimir Fédorovski"

« l’Occident observe l’islam avec des lunettes roses … la France est en grand danger »

A lire ;


http://www.tendanceouest.com/rouen/actualite-43908-lislamisme-modere-nexiste-pas-selon-vladimir-fedorovski.html?version=rouen

Écrit par : Corto | 02/12/2012

L'internationale socialiste, la partie "visible" de l'iceberg !

Margaret Papandréou, la mère de l'ancien Premier ministre grec, possèderait la coquette somme de 550 millions d'euros sur un compte suisse.

Margaret Papandréou figure sur la liste transmise en 2010 au gouvernement grec par Christine Lagarde, à l'époque ministre des Finances, sur laquelle figurent 2.000 comptes grecs de la banque HSBC à Genève.

Si seulement un de ces comptes (1 sur 2'000)représente 550 millions, vous pouvez imaginer les dégâts !!!!

Papandréou qui fréquentait les grands restaurants genevois avec son "ami" Jean !!

Écrit par : Corto | 03/12/2012

Les commentaires sont fermés.