Gregoire Barbey

19/07/2013

Pierre Weiss et l'ingérence à peine voilée

A chaud, 19.07.13

Weiss_Pierre_inucker_gomez_2008.jpg

Pierre Weiss. Le député PLR met en avant ses valeurs humanistes pour justifier
sa croisade contre le port du voile dans les établissements scolaires à Genève.

 

Pierre Weiss dit vouloir faire interdire le port du voile à l’école par humanisme. Son argument: il est convaincu par ses valeurs d’égalité entre les sexes et respecte les femmes. Comme je le répète depuis plusieurs jours, pour nous autres Occidentaux, cet argument a du sens. Sauf que nous ne sommes pas seuls au monde et qu’ailleurs, les us et coutumes varient. Je n’ai pas connaissance d’un impérialisme suisse et je ne pense pas qu’il y ait besoin d’imposer notre vision du monde à ceux qui ne la partagent pas. Nous devons respecter les cultures et les différences. Les femmes qui portent le voile sont libres de leur choix. Et si tel n’est pas le cas, alors elles doivent s’en plaindre aux autorités compétentes. A ce moment, il y a lieu que l’Etat intervienne à travers ses représentants. Mais tant qu’une femme accepte ça par respect pour ses croyances, nous ne pouvons l'en empêcher.

 

Parce qu’à trop vouloir faire le bien des autres malgré eux, nous ne faisons qu’empirer des situations déjà bien compliquées. Je ne crois pas qu’une seule femme qui porte le voile par conviction personnelle acceptera de bonne grâce qu’une loi le lui interdise. Ce serait difficilement compréhensible pour cette personne. Parce qu’à défaut de pouvoir s’intégrer sans nuire à quiconque, elle se sentira exclue, et à bon droit. L’humanisme, tel que je le conçois, couplé au libéralisme, ce qui devrait plaire à M. Weiss, implique de respecter les valeurs de nos semblables et leur liberté individuelle. Jamais un véritable libéral n’accepterait de légiférer pour octroyer à l’Etat la compétence d’interdire tel ou tel vêtement. C’est insensé. En mettant un interdit sur le port du voile, qui en réalité ne gêne probablement pas les élèves, qui sont souvent plus rationnels que les adultes, nous risquons juste de faire le lit de l’intégrisme. Et donc obtenir le contraire de notre objectif de départ. A cela, je crois que Pierre Weiss, qui lutte contre les ségrégations et le racisme à travers la CICAD depuis de nombreuses années, ne pourra guère rétorquer un argument valable.

 

Grégoire Barbey

10:27 Publié dans Humeur, Politique | Lien permanent | Commentaires (13) |  Facebook | | | |

Commentaires

Chapeau bas, Monsieur Barbey. J'apprécie votre bon sens et votre courage de tirer ainsi les oreilles à des vieux qui le méritent bien.

Écrit par : Dan | 19/07/2013

Toutes mes félicitations, Grégoire Barbey, pour votre persévérance à situer le sujet dans une ambiance universelle et à exprimer des propos riches de bon sens.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 19/07/2013

Grégoire Barbey, Thévoz entre autres, vous êtes des enfants de la Normalitude. Il n'y a point des Alexandre le Grand en vous, vous êtes mous et si la révolution est en marche, ce n'est pas grâce à vous.

Écrit par : Noëlle Ribordy | 19/07/2013

Ce qui m'étonne, c'est qu'au nom de l'humanisme une personne propose d'interdire le voile à quelque écolières mais s'accomode parfaitement d'autres pratiques religieuse, comme par exemple l'atteinte à l'intégrité corporelle de nourrisson (*) qui ont la malchance d'être né de parents croyant à une histoire d'entité supérieure.

Bref, nous assistons à un exemple parfait de sujet politique écran de fumée ... en je parie que dans le même temps, le PLR nous prépare une N ème réforme fiscale profitant aux plus riches et qui amputera encore l'Etat de précieuse rentrées fiscales lui permettant d'effectuer ses tâches de services public.

Écrit par : Djinus | 19/07/2013

Djinus, c'est à l'excision que vous faites allusion?

Écrit par : Corto | 19/07/2013

Monsieur Barbey,

Je vous ai par ailleurs qualifié d'idiot de service. J'aurais pu vous qualifier d'idiot utile (évidemment, il s'agit là, à nouveau, d'une expression mettant en avant votre naïveté, pas votre défaut d'intelligence). Cette deuxième expression à l'avantage de m'obliger à répondre à une question, celle de savoir à quoi êtes vous utile lorque vous défendez votre point de vue.

Vous êtes utile à la propagation d'intégrismes religieux liberticides. Ces intégrismes qui en veulent à vos libertés, à votre vie et ont une curieuse conception de la place de la femme au sein de la société.

Il s'agit ici et maintenant essentiellement de l'Islam, mais il peu s'agir de juifs ultra orthodoxes, qui, tels qu'il le fond en Israel et au gran dam de la ppopulation même très othodoxe, maltraitent et terrorisent les fillettes à raison de leur tenue vestimentaire, tout comme des musulmans maltraitent et terrorisent les collégiennes du Petit-Saconnex à raison de leur habillement sur les terrains de sport. Il peut aussi, si ce n'est actuellement mais en un peu de temps, surgir des intégristes chrétiens tuant des médecins qui ont des pratiques professionnelles contraires aux convictions intégristes. Tous les intégrismes religieux doivent être combatus. Tous les signes ostentatoires prohibés.

Vous êtes bien utile aux intégrismes.

@ Djinius

En soutenant la lutte contre les intégrismes par la prohibition des signes distinctifs ostentatoires, on ne soutient pas Weiss. On ne soutient pas le PLR. On ne soutient pas la politique fiscale du PLR, ni celle du PS. On se prononce sur un sujet de société, sur l'avenir de nos libertés.

Écrit par : CEDH | 19/07/2013

Oui, mais quand un "sujet de société", à propos duquel le magistrat concerné indique que c'est un non-problème, je pense qu'il s'agit bel et bien d'une stratégie d'écran de fumée, qui permet d'éloigner l'attention du citoyen de sujet au combien plus fondamentaux : emploi, logement, mobilité, service public, fiscalité.

A titre d'exemple, actuellement à Genève, une vague de licenciement économique à lieu de façon à remplacer du genevois qui coute cher, par du francais payé au rabais.

Certaines entreprises de placement, pour certains domaines, ne considèrent même plus les candidatures "locales".

Écrit par : Djinus | 19/07/2013

Entre l'école obligatoire et l'interdiction du voile à l'école qui empêcherait certaines musulmanes à suivre les cours laquelle prédomine ?
L'école est déjà un premier lieu qui permet à ces filles de découvrir autre chose, d'autres valeurs, notre culture et ainsi sortir du carcan familial. C'est bien ici que commence l'intégration alors qu'elle est bien plus difficile pour les parents.
L'islam qui a 1500 ans passe sa crise d'adolescence comme l'a fait le christianisme à l'époque de l'inquisition et des croisés. L'histoire de ces religions se déroule à un rythme bien différent des avancées économiques et politiques.
Interdire le voile à l'école, c'est ralentir encore cette évolution inéluctable et mettre de l'huile sur le feu en évoquant des risques invérifiables. En pariant sur le danger d'islamisation de l'Europe, et donc sur le repli identitaire, nous ne faisons qu'exacerber les fronts et les risques de dérives.
Ces enfants d'aujourd'hui seront ceux qui dénonceront l'intégrisme des leurs demain. Aujourd'hui les modérés sont trop silencieux. La réforme de l'islam se fera de l'intérieur par les adeptes. Les combattre c'est les renforcer dans leurs convictions en en faisant des martyrs.

Écrit par : Pierre Jenni | 19/07/2013

Après avoir bloqué le budget de l'Etat, enterré le projet Vélib, Pierre Weiss agite un chiffon dont il sait qu'il déstabilisera la communauté politique.

N'y a-t-il pas un autre moyen pour marquer sa présence ?

Sans compter que l'inefficacité du politique renforce le religieux.

Écrit par : cretiez | 19/07/2013

Bonjour
Peut être faudrait-il simplement prendre du recul dans cette histoire.
Qui doit faire l'effort de s'intégrer ? Et qui doit s'adapter aux usses et coutumes d'un lieu, d'une population ?
Lorsqu'on vient dans un pays, on accepte ses loies, on s'adapte, on s'intègre, on apprend. Ce n'est pas aux résidents de s'adapter.
Quand a cette problématique qui n'existe pas selon certain, on voit bien qu'elle est réelle !

Écrit par : Alfred | 19/07/2013

Mr Barbey,

Vous vous perdez (plus grave vous vous amusez) en faisant du "relativisme" culturel. Le voile islamique pose un réel problème du concept de liberté, mais aussi de souveraineté . Chaque voile est un drapeau de l'Islam planté sur nos terres voltairiennes et rousseauistes .... vous le savez...

La question même de la raison de voiler des femmes et non pas des hommes devraient vous interpeller ..

Votre mode de pensée met notre démocratie en danger et ce sont nos enfants et les vôtres qui en payeront le prix fort.

Libre à vous de donner l'impression d'être au côté du plus faible... je vous rappelle que pour les Islamistes (et les musulman) vous n'êtes qu'un mécréant.

Descendez de vos nuages avant qu'il soit trop tard..

Quoi qu'il en soit, à droite comme à gauche il y a enfin une prise de conscience que la laïcité est le seul garant du "bien vivre" ensemble, que l'on soit musulman, chrétien, juif, athée, ou autres..

Retournez dans vos livres d'histoires pour comprendre comment la séparation de l'église et de l'état s'est déroulé ... ce fût une lutte et l'état laïque a gagné... il est nécessaire de reprendre cette lutte.. L'état souverain sera laïque ou ne sera pas !!

Écrit par : Léon | 19/07/2013

@CEDH
Il faut être sacrément bouché ou carrément idiot (même pas utile), pour penser que ce genre d'interdiction va aider à lutter contre l'intégrisme. C'est plutôt le contraire qui se passe quand on brime et stigmate une minorité de gens. Ils vont être exclu et se replier vers ceux qui les soutiendront, les extrémistes justement.
Pour lutter contre l'extrémisme, commençons par former les imams chez nous, comme le sont les prêtres et les pasteurs. Là on aurait un réel effet...mais je pense que ce n'est pas bien vu par notre extrémistes à nous, ceux du vert et du soleil.

Écrit par : Lefredo | 19/07/2013

Depuis le début de cette affaire de voile pour écolières, je me suis demandée ce qui s'est passé au tout début de l'affaire.
Pourquoi cette histoire est-elle remontée jusqu'au TF ? Pourquoi n'a-t-elle pas été résolue dans le bureau du directeur de l'école concernée ? Qui a eu intérêt à ce qu'on en parle en haut lieu et partout dans le pays ?
Je peux admettre qu'une femme adulte décide de porter le voile pour des raisons qui lui sont propres. Je peux ne pas l'approuver ou ne pas la féliciter, mais du moment que cela se déroule dans le cadre des lois existantes, je m'en accommode.
Le cas des enfants est autre et je trouve qu'elles sont prises dans un conflit de loyauté impossible à gérer à leur âge. Leurs parents sont si déterminés, qu'ils vont jusqu'au Tribunal Fédéral.
La Thurgovie ne fait pas partie des cantons laïques, donc la situation est un peu différente qu'à Genève. Le résultat final sera peut-être que le canton légiférera contre les signes religieux ostentatoires à l'école.
Cela se terminera, dans ce cas, par une sorte d'auto-goal. Que ça nous plaise ou pas.

Écrit par : Calendula | 19/07/2013

Les commentaires sont fermés.