Gregoire Barbey

23/07/2013

PDC: entre communication et enterrement

A chaud, 23.07.13

GCPDC.PNG

PDC. Les photos de campagne du parti sont tristes à mourir. Ils semblent résignés
à assister à leur propre enterrement aux élections cantonales du 6 octobre.

 

Le PDC a sorti aujourd’hui son site dédié aux élections cantonales du 6 octobre. Le seul point fort réside à mon sens dans leur programme, point par point, correspondant aux valeurs démocrate-chrétiennes. Sauf qu’en ayant l’audace de cliquer sur les liens proposés sur le site pour en lire davantage, c’est le néant. Communication lisse, sans aucune saveur ni couleur. A l’image des photos des candidats. Tout de noir vêtu, les aspirants députés ont pour la plupart le regard dans le vague. Est-ce de la politique ou la rubrique nécrologique du quotidien local? C’est à se demander si la présidence du parti n’a pas voulu faire les choses proprement pour assister à son propre enterrement.

 

Je ne cherche pas à descendre le PDC à tout prix. C’est un parti qui a toute ma sympathie, même si pour plusieurs raisons je ne partage pas toutes leurs valeurs. Mais de grâce, il s’agit-là de politique. D’une élection. C’est la guerre, c’est la confrontation. La victoire a un prix. Je regarde les photographies des candidats: où sont les sourires fiers, la conviction dans le regard, les yeux fixant l’objectif? Rien de tout ça. Juste le noir macabre des vêtements du deuil. Comme si, face à l’inéluctable, le PDC avait résolument fait le choix, entre communication et enterrement, de s’habiller de circonstance. Les responsables de la communication avaient promis aux membres une révolution. C'en est une. La mort selon la démocratie-chrétienne, acte un.

 

Grégoire Barbey

12:32 Publié dans Elections du 6 octobre, Genève, Humeur, Politique | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | | | |

Commentaires

A l'heure où le PDC est en perte de vitesse, il doit se montrer capable de redynamiser son image, de mettre à jour ses valeurs humanistes et de se positionner de façon plus affirmée. Or, lorsque j'observe le travail mené en matière de communication, je constate avec regret qu'il n'a pas su identifier le tournant à prendre, nécessaire au renforcement de sa place au sein des institutions genevoises. Si au moins, parallèlement à ses photos, ils avaient utilisé un slogan de type "Ne pas se fier aux apparences", ils auraient un peu sauver la face. ;)
Malgré ces critiques, je tiens à souligner que le PDC a de nombreux candidats dynamiques et de valeurs. J'espère alors que l'électorat saura faire la part des choses et se fier davantage au fond qu'à la forme, même si cette dernière mérite d'être revue.

Écrit par : Anonyme | 23/07/2013

Grégoire, tu n'as rien compris.
C'est un concours. Il faut trouver le candidat ou la candidate qui sourit.

Écrit par : Bertrand Buchs | 23/07/2013

Les commentaires sont fermés.