Gregoire Barbey

03/08/2013

Les faiseurs de bien (malgré vous)

Jet d’encre, 03.08.13

637905908.jpg

Julien Cart. Le conseiller municipal en Ville de Genève est le parfait exemple
des parangons de justice qui veulent faire le bien malgré les libertés individuelles.


Les faiseurs de bien (malgré vous) sont partout: cela peut être votre femme, votre voisin, votre meilleur ami ou votre patron. Bref, vous n’êtes pas à l’abri de l’un de ces parangons de justice, véritables incarnations du bien sur Terre. Ils n’ont aucun scrupule à renier vos libertés. Ils ont des théories, et il faut croire qu’elles sont justes, car ils se battent quotidiennement contre vos mauvaises habitudes, les faiseurs de bien (malgré vous). Vous fumez? C’est dangereux pour votre santé. Et surtout celle des autres. Alors on vous interdit de fumer dans les lieux publics fermés. Bien sûr, pourquoi s’arrêter en si bon chemin? Proposons d’interdire la cigarette dans les espaces publics extérieurs également!

 

Vous ne triez pas suffisamment vos déchets? Taxons les sacs poubelles. Vous verrez, vous finirez par trier… Ces émanations de la bienpensance vous regardent avec un air hautain et scandalisé lorsque vous enfreignez les règles qui sont les leurs (mais rarement les vôtres). Les faiseurs de bien (malgré vous) ont la fâcheuse tendance à penser qu’ils ont raison et ce même s’ils sont minoritaires, ou qu’ils proposent des mesures totalisantes et totalitaires. La fin justifie les moyens. A Genève, nous en avons l’exemple parfait avec Julien Cart, conseiller municipal, qui juge nécessaire d’interdire la fumée dans les espaces publics extérieurs. Ce n’est pas son seul combat. Il veut également interdire les automobilistes et supprimer l’armée, parmi bien d’autres idées grandiloquentes.

 

Les faiseurs de bien (malgré vous) n’ont que faire de votre sentiment d’oppression. Vous vous sentez atteint dans votre liberté? Ne soyez pas égoïstes: il ne s’agit pas de vous mais du bien commun. Et vous comprendrez rapidement que vous n’avez pas voix au chapitre. Si vous n’êtes pas suffisamment illuminé pour comprendre que vos libertés s’opposent à l’intérêt général, les faiseurs de bien (malgré vous) ne vous feront aucun cadeau. Etrangement, ce sont souvent les mêmes qui plaident pour la libéralisation des drogues, arguant qu’une interdiction ne fait qu’empirer la problématique. Et soudain, on comprend que ces faiseurs de bien (malgré vous) agissent d’abord pour leur propre intérêt. Et qu’au fond, ils font exactement ce qu’ils vous reprochent. Alors une seule solution: raus!

 

Grégoire Barbey

13:29 Publié dans Air du temps, Genève, Humeur, Politique | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook | | | |

Commentaires

@Greg merci pour cet article. En effet car on a beau être pollueur payeur,oui les cigarettes ne sont pas gratuites avec en plus l'argent reversé à la confédération ,alors lire des articles comme le vôtre montre bien que tout n'est pas perdu.
Voyez vous personne n'a jamais attendu de recevoir des ordres émanant de politiciens et quand on sait ce que font ailleurs les faiseurs de bien en toute impunité la vie aura appris à de nombreux anciens à ne jamais se laisser destabiliser par des gens comme cela.
Des gens sans expérience de la vie en culotte courte et qui veulent faire en plus la loi aux ainés.Quelle arrogance et quel manque de savoir vivre
Depuis le temps que le mot citoyen est pris en otage pour tel projet ou autre ,on sait aussi qu'il s'agit d'arnaques fort rétribuées par des gens invisibles qui adorent manipuler les plus naifs parmi ces faiseurs de bien -donneurs de bons conseils avec une telle facilité, qu'on en reste ébahi!
Faut croire qu'à peine sorti du biberonnage,les traces de la culotte couche sont encore présentes dans certains cerveaux
Aussi en voyant les nombreuses émissions parlant de sexes,de tueries et autres calamités généreusement distillées même auprès de gosses,interdire de fumer parait l'arme des faibles,on s'en prend ou on peut à défaut de pouvoir intervenir là ou il faut
Si nous les ringards avons progressé malgré tous les interdits ,c'est qu'aucun d'entre eux n'a jamais réussi à nous couper de l'envie d'être et d'avancer par nous mêmes en premier.
on est pas obligé de fumer soit mais parcontre on est obligé de payer des abonnements pour se farcir des heures de meurtres en séries, voire viols ou autres saletés bien plus dommageable pour l'esprit humain surtout de nos jours ou les déviance sexuelles sont à nouveau en augmentation
Alors autant fumer que violer ou tuer non?
Des discours de cet acabit comme celui dont vous avez fait un article ressemble à s'y méprendre et c'est dans l'air du temps à du chantage
Nos anciens politiciens avaient un art de vivre et le sens des valeurs et surtout le respect des humains qui paient leurs impots et savent travailler sans toujours la ramener comme on disait
C'est facile d'être faiseur de bine quand il suffit de voler les idées des autres,on ne peut pas dire qu'ils aient une imagination très féconde à l'inverse de nombreux fumeurs.
¨Si trop fumer de joints revient à développer autant d'idées stupides comme celle d'interdire de fumer des clopes,on peut être rassuré c'est pas avec une interdiction de ce genre que les joints vont disparaitre bien au contraire. Les interdits surtout dans un monde ou le laxisme est favorisé à large échelle pour polluer l'amour dans l'esprit de gosses ,ne sont qu'une farce de mauvais gout et n'entacheront pas le moral des fumeurs bien au contaire ,on sait ces interdits faire fumer davantage.
C'est comme pour le vin ,plus vous direz à un alcoolique de ne pas boire,plus il fera le contraire,c'est une décision qui se doit d'être personnelle et je me permets de signaler qu'en -Suisse on est libres et fiers de l'être et qu'on a jamais attendu les bien faiseurs de n'importe quoi pour apprendre le BABA de la bonne conduite morale avant toute chose.
Comme dirait un ancien politicien ayant fait la Mob,que ces jeunes aillent d'abord travailler qu'ils aient des enfants et ensuite seulement ils pourront faire la morale aux ouvriers
Vous savez tout ce retourne un jour ou l'autre contre ceux qui cherchent à prendre l'ascendant sur d'autres,on l'a vu avec les Allemands ils ont dû vivre prisonniers et séparés les uns des autres par un Mur célèbre et décidé par des gens qui voyaient clair, C'était pas des utopistes ,loin de là et avec raison
Avec ce genre de bien-faiseurs en tous a tous genres ça sent le chauvinisme sectaire à plein nez .Ou trop poli pour être honnête dirait un autre ancien de la Mob
Bon week'end pour vous Greg et merci pour votre blog

Écrit par : lovsmeralda | 03/08/2013

Un ancien aurait ajouté, que ces donnneurs de bons conseils créent leur famille et ensuite quand leur propres enfants auront quitté le nid familial c'est à ce moment seulement qu'on pourra juger de l'intégrité de leur propos ressemblant de plus en plus a une forme déguisée d'Islamisation .

Écrit par : lovsmeralda | 03/08/2013

quand on sait 8 millions de tonnes de CO2 émanant d'ordinateurs laissés allumés la nuit , vouloir s'en prendre aux fumeurs qui eux n'obligent personne à les côtoyer qui sont les premiers à interroger leurs vis à vis si fumer dérange ,c'est vraiment prendre le peuple travailleur pour des ploucs et pratiquer l'hypocrisie sans même rougir de honte . Mais de qui se moque-t'on dans ce pays?
D'autant que mondialisation oblige presque chaque citoyen est de plus en plus condamné à vivre avec un ordinateur ou autre moyen virtuel qui pollue et tue lentement mais surement l'envie de prendre sa propre vie en main
Les fumeurs eux ne contraignent aucun humain à les imiter c'est toute la différence

Écrit par : gavroche | 03/08/2013

Merci pour cet article auquel j'adhère Grégoire !

N'est-ce pas ce même Julien Cart qui était l'un des fers de lance de cette association qui se faisait appeler "Critical Mass" et dont l'objectif était officiellement d'occuper la rue un vendredi soir par mois, officieusement d'emmerder au maximum les automobilistes en bloquant le trafic avec des vélos à l'heure de pointe ?

Des vélos montés bien souvent par des cyclistes très occasionnels, telle cette dame que j'ai connue, qui s'était acheté un vélo uniquement pour participer à "Critical Mass". Pour tous ses autres déplacements, ladite dame n'utilisait que la voiture, jamais les transports publics !
Dans son délire contestataire, pour "sauver le monde de la débâcle", cette même dame s'était mise dans la tête de se rendre en voiture à Davos pour manifester contre le "WEF" (World Economic Forum). Mal lui en prit. Elle se fit refouler à Coire par le service d'ordre. Il faut dire que sa voiture n'était pas équipée pour la neige et que c'était la raison invoquée par la police. Bref elle en fut outrée, la pauvre. Faire tout ce déplacement pour rien et en hiver de surcroît ...

Ces "faiseurs de bien" ont tous un point commun : une incommensurable incohérence !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 03/08/2013

Interdire la cigarette c'est bien.
Libéraliser la drogue c'est mieux.
C'est tout de même incompatible comme idées, mais acceptons les telles quelles.

Légaliser rien que l'usage du cannabis, cela va produire beaucoup d'effets positifs pour celui qui osera se battre en sa faveur.

Les fumeurs de cannabis vont tout d'abord voter en faveur de celui qui propose cette légalisation.
Mais aussi pour son parti.

J'aimerais tant que les assurances maladie expriment leur sentiment à ce propos.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 04/08/2013

@Victor Dumitrescu,je sais pas ce qu'en penserait les psychiatres Roumains travaillant dans certains hôpitaux de Suisse Romande/rire

Écrit par : lovsmeralda | 04/08/2013

Si on creuse un peu, il doit avoir "les faiseurs de suisses" dans sa vidéothèque, comme tout bon éducateur "spécialisé".

Ce brave homme est une belle illustration de ces produits politique recyclables. En réalité, il appartient à cette faction que l'on croyait éteinte, les verts pastèques. Verts dehors mais très rouge dedans. Le représentant de cette lignée encore en activité c'est Ueli Leuenberger. Par certains côtés, Antonio Hodgers est dans la même veine.

Ces politiciens sont une vraie plaie. Pour eux seule la collectivité a des droits, comme du bon vieux de temps de l'URSS. Pour eux les individus ne sont jamais considérés un par un mais comme un tout. Toutes les libertés qu'ils prônent ne s'envisagent que collectivement, jamais sous l'angle individuel.

C'est pour cette raison précise qu'il faut éviter que le jeune Hodgers soit élu cet automne, il joue un double jeu et on ne connait pas toutes ses.... Cart.

Par contre chapeau à Jean-Charles RIELLE qui nous montre que si le combat contre le tabagisme passif dans des espaces fermés peut (doit?) être combattu, c'est une question de santé publique qui touche les non-fumeurs. Autrement dit des victimes involontaires. La proposition de Cart est autrement plus pernicieuse, elle s'attaque à la liberté de chacun.

Il n'est pas "hors parti" pour rien l'asticot, il est tout simplement hors de la partie qui se joue dans l'espace démocratiquement élu pour ne représenter que sa petite personne.

GAME OVER my dear.

Écrit par : simon durant | 04/08/2013

Les commentaires sont fermés.