Gregoire Barbey

17/08/2013

La haine des uns et l'ignorance des autres

Chronique, 17.08.13

119648.jpg

Adolf Hitler. Le dictateur le plus meurtrier de notre histoire récente
l'avait malheureusement compris: il suffit de se servir des émotions du peuple...

 

J’étais hier soir à la vogue de Bardonnex avec mon ami Sébastien Kaech qui distribuait des flyers pour sa campagne au Grand Conseil. Et j’ai été surpris des réactions des gens. Choqué serait même plus adapté. A l’une des personnes à qui il a distribué son tract, il a reçu la réponse: «je ne vote pour lui que s’il veut foutre dehors tous les étrangers». J’ai d’abord cru qu’il s’agissait d’une blague un peu maladroite. En discutant davantage, j’ai vite compris qu’il était convaincu par ce qu’il venait de dire. Pour lui, les frontaliers et les immigrés volent les emplois des Suisses. Une croyance qui se répand de plus en plus à cause du MCG et de l’UDC qui favorisent volontairement cet amalgame.

 

Comme le disait Talleyrand il y a quelques siècles, «la politique a toujours été et sera toujours une certaine façon d’agiter les hommes avant de s’en servir». C’est exactement la stratégie de ces partis qui jouent aux funambules sur une corde si mince qu’un faux mouvement peut suffire à les faire tomber d’un côté ou de l’autre. Malheureusement cet exercice d’équilibriste est dangereux et a des répercussions particulièrement néfastes sur une certaine frange de la population. Il est facile en situation de crise – ce qui peut d’ailleurs être observé à chaque période de l’Histoire – de flirter avec des discours politiques polarisants. A Genève, ville internationale, le chômage est en comparaison nationale bien plus élevé. Divers facteurs micro et macroéconomiques peuvent en expliquer la cause.

 

Mais tout un chacun comprendra qu’il n’est pas très vendeur en politique de se concentrer sur des explications intellectuelles, concrètes et précises. Ce que le Peuple veut depuis toujours, c’est une victime expiatoire, un bouc émissaire sur lequel passer sa colère liée à son impuissance. Ces partis-là, c’est justement leur fonds de commerce. On prend une catégorie de la population et on l’assimile à tous les maux vécus par la majorité. Adolf Hitler avait très bien compris ce principe en son temps et l’avait même exploité avec un talent cauchemaresque. En s’en prenant à la population juive, qui ne représente même pas 1% de l’humanité, et en l’accusant d’être à la base de toutes les souffrances des citoyens allemands, il a réussi à transformer la raison en émotion.

 

Les gens ne sont pas toujours raisonnables. Ils le sont même plutôt rarement. Surtout lorsqu’il s’agit de politique, chose à laquelle ils ne s’intéressent que très moyennement. Ils ont donc des réponses tout aussi moyennes, qui s’apparentent à une méconnaissance des sujets. Croire que le chômage est uniquement lié aux étrangers – il l’est probablement un peu –, c’est faire montre de bien peu d’érudition dans le domaine. Mais c’est également un danger à prendre très au sérieux. Plus la population est ignorante, plus le risque de manipulation de masse est élevé. Je ne dis pas ça avec une position élitiste. Au contraire. Le but est justement d’éduquer les citoyens. De leur inculquer les notions essentielles à leur bonne compréhension des enjeux sociétaux. Or, ici, nous avons des partis qui attirent leurs adhérents en se servant de leur manque de connaissance. Et font de leur sentiment d’injustice une haine farouche. Il va falloir prendre des mesures, et celles-ci passent peut-être par une réforme de l’enseignement. En proposant notamment des cours où les jeunes citoyens peuvent apprendre à se renseigner sur un sujet. Des possibilités, il y en a plein. Il faut juste les saisir avant qu’il ne soit trop tard. Pour que la gangrène qui ronge une certaine frange des Genevois ne nécessite pas l’amputation.

 

Grégoire Barbey

14:54 Publié dans Air du temps, Genève, Humeur, Politique | Lien permanent | Commentaires (42) |  Facebook | | | |

Commentaires

D'après ce qu'il a été rapporté la vogue de Bardonnex etait l antre de pas mal de petit nazillon.

Écrit par : plume noire | 17/08/2013

Tout est dit et bien dit, sans haine envers l'électorat des partis que vous visez.
Bravo et merci Grégoire!

Écrit par : François George | 17/08/2013

Juste pour info, Staline et Mao ont fait plus de morts qu'Hitler...la haine de gauche est aussi meurtrière que celle de droite et pour un blog qui se veut anticonformiste, il serait bon de ne pas tomber si tôt dans le point Godwin...

Écrit par : Clémenceau | 17/08/2013

Vous touchez un point sensible. Pour paraphraser un de vos idoles, la démocratie est le moins mauvais des systèmes. Pour autant que le niveau d'éducation, de culture, de développement du raisonnement soit à la hauteur.
Nous pouvons observer en "live" les suites des divers printemps arabes qui aspirent à plus de liberté et de droit de parole sans le bagage qui permet ce dialogue.
En Suisse, le niveau d'éducation caracole en tête. Mais ce n'est visiblement pas suffisant. Il suffit de traverser le pays pour se rendre compte que, à part quelques centres urbains, nous vivons dans un pays rural et les citoyens sont attachés aux valeurs de la terre.
Ces valeurs sont malmenées de nos jours et pourtant elles s'appuient sur du solide.
Vous parler de l'ignorance de la population et vous remettez en question son érudition. Et pourtant, à chaque votation, nous sommes tous surpris par la sagesse du peuple suisse. A méditer.
Vous voulez éduquer les citoyens. C'est bien, mais il faudra du doigté. Et surtout ne pas sabrer dans les budgets liés à la culture qui permet justement de développer l'esprit discriminant, de remettre en question l'ordre établi. Sans trop remuer la structure, va sans dire. Nous sommes en Suisse. Et j'en suis très heureux.

Écrit par : Pierre Jenni | 17/08/2013

A voir http://www.youtube.com/watch?v=9MCU7ALAq0Q&t=1h15m
(au moins les 3-4 minutes, jusqu'à 1h 20min, les cours mentionnés dans votre post, dernier paragraphe, ont été proposés après la 2e guerre mondiale)
Meilleurs messages
Cyril

Écrit par : Cyril | 17/08/2013

" Le but est justement d’éduquer les citoyens. De leur inculquer les notions essentielles à leur bonne compréhension des enjeux sociétaux. "

Fort bien, mais je préfère quant à moi parler "d'éveiller" les citoyens, plutôt que de les "éduquer". En effet, lorsqu'on est citoyen, on est adulte et un adulte est censé jouir de ses facultés de discernement. On éduque des enfants, pas des adultes qui par définition sont responsables. Ils devraient l'être tout au moins.

Il ne faudrait pas non plus opposer le peuple censé être ignorant, à une élite politique supposée détenir la vérité. D'ailleurs, vous le relevez très bien dans votre billet, certaines de ces "élites politiques" font de la démagogie au sein de partis qui le sont tout autant. C'est aux électeurs qu'il incombe de trier pour séparer le bon grain de l'ivraie. Pour cela, il faut faire appel à son esprit critique, à son analyse et à sa sensibilité.

Dans un essai politique remarquable, intitulé "Défendre la démocratie directe - Sur quelques arguments antidémocratiques des élites suisses," publié dans la collection "Le Savoir suisse" (Presses polytechniques et universitaires romandes), Antoine Chollet décrit très bien cette opposition entre les "élites politiques" et le peuple qu'on est tenté de maintenir dans une situation de mineur.

http://reveriesduncitoyenordinaire.blog.tdg.ch/archive/2011/09/05/democratie-directe-miroir-de-la-societe.html

Bref, pour en revenir à votre billet, cette anecdote vécue à la Vogue de Bardonnex fait évidemment frémir, mais c'est en développant l'esprit d'analyse chez les jeunes que l'on parviendra à élever le niveau de civisme. En Suisse nous bénéficions de la démocratie directe qui est un énorme atout. En effet, chacun peut voir les conséquences concrètes de l'exercice de son devoir électoral dans sa vie quotidienne. La démocratie directe développe le sens des responsabilités chez les citoyens. Par conséquent ceux-ci ne peuvent de bonne foi se défausser sur leurs élites, puisque ce ne sont pas elles qui ont le dernier mot.

En conclusion, je dirais comme Antoine Chollet : "Il faut défendre la démocratie directe ! "

Cordialement et merci pour ce billet !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 17/08/2013

Le plus dérangeant cher Monsieur, ce sont vos certitudes. Le monde n'est pas manichéen, fait que de blanc et de noir. Il est aussi divers et multiple que la nature. Logique il en est l'enfant.

J'aime cette pensée: le scientifiques lisent beaucoup de livres et doutent. Les religieux n'en lisent qu'un et croient détenir la vérité.

N'êtes-vous pas, quelque part religieux?

Si Hitler est un infâme personnage, ne sommes nous pas des lâches en ayant laissé Mao et Staline perpétrer leurs atrocités?

Il n'y a pas de différence entre les morts de Hitler et ceux des autres. Tous ont été victimes de fous délirants.

Pour ce qui est de Genève et sa paisible campagne il me semble que vos amalgames trahissent des parti pris qui ne peuvent être ceux d'un journaliste professionnel. Tout ce qui est excessif est insignifiant, souvenez-vous en avant qu'on vous le rappelle.

Écrit par : simon durant | 17/08/2013

Vous allez comme d'habitude me traiter d' "islamophobe", ce que je ne suis pas.

Savez vous que dans des pays arabes, le livre de Adolf Hitler, "Mein Kampf" est traduit, imprimé et distribué ?

Une réponse simple, par un Oui ou un Non, me satisferait ...

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 18/08/2013

@Greg Hitler n'était qu'un pantin au service des USA .Roosvelt en avait fait son héritier dans la mégalomanie qui était sienne .Il rêvait d'une Europe à ses pieds et comme Hitler souffrait d'un mal connu en psychiatrie sous l'appellation ,Imbécile supérieur celui-ci a cru aux belles paroles n'ayant pas compris qu'en obéissant en bon petit soldat au gouvernement Américain de l'époque qu'il aurait à sacrifier lui-même son propre peuple
Espérons tout de même qu'en Suisse ceux nommés ainsi par la psychiatrie ne soient pas classe dominante
Mais au vu des nombreux faux reportages bidouillés grâce aux technologies USA pour faire croire au pire alors que le pire du passé n'a pas encore été compris à cent pour cent afin d'éviter justement celui-ci aux jeunes de demain il y a de quoi demeurer pensif
Surtout quand on sait les mensonges en provenance du pays de l'Oncle Sam qui révéle enfin une partie de sa vraie facette de bonimenteurs et ce grâce à la CIA
bon dimanche à Vous

Écrit par : lovsmeralda | 18/08/2013

Les partis politiques se sont toujours ingéniés à faire des promesses qu'ils savent ne pas pouvoir tenir.

Le peuple - que l'on dit sage ou non selon réponse qu'il donne aux questions qu'on lui pose (Par exemple, l'initiative Weber sur les résidences secondaires) - aiment bien croire aux promesses en sachant pertinemment qu'elles ne seront pas tenues.

Ce jeu, un peu malsain il faut bien le dire, n'amène malheureusement rien de bon et finit en général en eau de boudin sinon en catastrophe.

Alors former les jeunes, oui j'approuve. Mais attention, il se pourrait que certains "formateurs" confondent former et formater...

Écrit par : Michel Sommer | 18/08/2013

@Victor: oui vous êtes sûrement un islamophobe qui relaie des informations de sources pour le moins étranges..

Écrit par : Grégoire Barbey | 18/08/2013

Ceux qui font référence à Mao et Staline n'ont strictement rien compris au message de Grégoire. S'il est évident que ces deux personnages ont commis des atrocités d'ampleur encore pire qu'Hitler, ils n'ont pas du tout été mis au pouvoir de la même manière. C'est bien là le problème soulevé par ce texte... ces extrémistes flattent le peuple pour être élus. Ils utilisent l'ignorance et l’émotionnel des uns pour se placer au pouvoir. Si on peut espérer que le système suisse soit assez solide pour éviter des dérives dignes du siècle passé, le parallèle reste quand même tout à fait pertinent...

Écrit par : Sylvia | 18/08/2013

Je commence à croire que Hitler rend vachement service par les temps qui courent.
On voit trop souvent, à mon goût des parallèles avec ce que fit ce sinistre personnage.
(qui soit téléguidé, comme le pense lovsmeralda et d'autres, ou pas).
la réalité et les propos tenus ici où là, doivent se suffirent pour que chacun se fasse son opinion.

Bref, j'en arrive à un point (goodwin?) où la seule évocation de ce qui se passait en "Nazie" discrédite à mes yeux le propos.

Écrit par : Jean-Claude | 18/08/2013

P.S. J'ajoute que "penser par soi-même" veut aussi dire s'abstraire d'un certain nombre de référence, qui ne sont que des raccourcis.

Écrit par : Jean-Claude | 18/08/2013

Monsieur Barbey, je vous prie de prendre la peine de relire mon commentaire et me dire honnêtement, où il est question d'Islam.

Quelles sont donc les informations que je relaie, qui soient fausses ?
Il est notoire que "Mein Kampf" circule dans le monde arabe.

De nouveau, aucune allusion à la religion et encore moins à l'Islam.

Mes meilleures salutations.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 18/08/2013

Cher Jean-Claude,

La théorie du point Godwin est la démonstration de l'ignorance crasse des individus qui l'utilisent. Elle est simple: plus la conversation dure, plus la probabilité que l'un des participants parle du nazisme s'approche de 1.

Or, cette théorie peut s'appliquer à tous les sujets tant son énonciation est basique.

Ensuite, je constate qu'aujourd'hui nous ne pouvons plus mentionner les années sombres de l'Histoire parce que des gens comme vous tentent de décrédibiliser toute analyse factuelle basée sur cette approche. Pourtant, à moins d'être profondément stupide, on en convient qu'il ne faut pas que ces événements se reproduisent. Et donc lorsque des pratiques quelconques s'y apparentent, de près ou de loin, il convient de les dénoncer.

Et je prenais l'exemple d'Hitler car c'est le plus parlant. Mais il y en a beaucoup d'autres. Je n'ai pas dit que le MCG ou l'UDC versaient dans le nazisme. Faut apprendre à lire.

Cordialement,

GB

Écrit par : Grégoire Barbey | 18/08/2013

@ Sylvia,

" Ceux qui font référence à Mao et Staline n'ont strictement rien compris au message de Grégoire. S'il est évident que ces deux personnages ont commis des atrocités d'ampleur encore pire qu'Hitler, ils n'ont pas du tout été mis au pouvoir de la même manière. "

Pour Staline, il faut remonter à Lénine qui fut son père aux sans figuré du fait qu'il n'a fait que de reprendre ce que Lénine a commencé. Lénine ( qui fut également autant inhumain que les nazis ) a bien acquis le pouvoir de la même manière que les nazis. Par le populisme et par la mobilisation des masses populaires qu'il a ensuite entubé une fois au pouvoir.

Mais l'article de Grégoire n'est pas un article sur Hitler et le débat ici n'est pas de savoir qui est le plus monstrueux entre Hitler ou Staline; il a simplement fait un billet sur le populisme de certains partis de chez nous. Il a probablement cité Hitler pour expliquer ce que le populisme à l'extrême peut engendrer dans une société. Il est bien évident que ni le MCG et encore moins l'UDC sont des partis néo-nazis ou fascistes. S'en prendre aux frontaliers ou vouloir limiter l'immigration ne suffit absolument pas pour cataloguer cela comme du nazisme ou du fascisme.

Ce billet est un billet de bon sens.

D.J

Écrit par : D.J | 18/08/2013

"Faut apprendre à lire."

Lire ne suffit pas. Faut encore être capable de décrypter ce qu'on lit. Or il y a plein d'analphabètes (c'est bien comme cela qu'il faut les appeler) qui savent lire mais qu'ils ne comprennent que dalle à ce qu'ils lisent.

Écrit par : Gérard | 18/08/2013

"La haine des uns et l'ignorance des autres"

En effet, mais il y en a aussi des ceux qui cumulent les deux, la haine et l'ignorance.

Écrit par : Gérard | 18/08/2013

Si on veut dénoncer ceux qui exploiteraient la haine et l'ignorance a des fins de pouvoir, alors il faut aussi dénoncer ceux qui dans leurs dénis de réalités par aveuglement idéologique leurs laissent un vaste champs libre.

Écrit par : Eastwood | 18/08/2013

Cher Grégoire,

Une fois de plus votre réponse montre les ravages de la lecture rapide !
Je ne vais pas réécrire, avec quelques nuances ce que j'ai écrit cet après-midi.
"...je constate qu'aujourd'hui nous ne pouvons plus mentionner les années sombres de l'Histoire parce que des gens comme vous tentent de décrédibiliser toute analyse factuelle basée sur cette approche..."
Je refuse d'être amalgamé de la sorte. Si vous voulez porter un jugement sur mes analyses, lisez-les. Et peut-être commencez par me relire, juste là au dessus.

Écrit par : Jean-Claude | 18/08/2013

J'ai lu votre commentaire à nouveau et je souscris une fois encore à ma réponse. Vous pensez ce que vous voulez et moi aussi.

Écrit par : Grégoire Barbey | 18/08/2013

@Gérard.
"En effet, mais il y en a aussi des ceux qui cumulent les deux, la haine et l'ignorance."

J'ai la faiblesse de penser que l'un découle de l'autre. Faiblesse parce que je n'arrive pas à accepter que l'on naisse mauvais.
C'est certainement du sentimentalisme, de la naïveté. Mais je peine à rendre responsables les enfants.
A moins de valider les théories de réincarnation ou de conscient collectif ce que je ne suis pas prêt à faire. Comme Thomas, j'ai besoin de vérifier.

Certes, nous sommes tous collectivement responsables de l'état de l'humanité. Mais, à part les éventuels messies qui permettent des bonds, nous sommes tous contraints d'avancer pas à pas.
Mon père disait souvent : C'est si bon d'être mauvais !
Je suis malheureusement d'accord. Mais je pense qu'il est meilleur d'être bon.

Écrit par : Pierre Jenni | 18/08/2013

"J'ai la faiblesse de penser que l'un découle de l'autre."

Pas forcement, car il y a des gens ignorantes mais pleins de gentillesse. Et inversement.

"Faiblesse parce que je n'arrive pas à accepter que l'on naisse mauvais."

On ne naît pas probablement mauvais, mais les cheminements de la vie rendent peut être les uns d'une manière et les autres d'une autre. Je suppose qu'on a tous plus ou moins le potentiel de développer des comportements psychopathiques ou empathiques selon les circonstances. Mais il évident que c'est un sujet très complexe.

Écrit par : Gérard | 18/08/2013

"C'est si bon d'être mauvais !"

Cela dépend à quel genre de "mauvais" il se référait. Faire quelques bêtises et tricheries c'est une chose. Torturer un semblable par contre doit procurer du plaisir à certains, mais je doute que cela puisse être qualifié de "bon".

Écrit par : Gérard | 18/08/2013

Grégoire, votre prose me fait plus peur que les propos décomplexés cités... En Chine, combien de parents exécutés suite à des "dénonciations" venant d'enfants naïfs, endoctrinés dès leur plus tendre enfance par un parti peu connu pour son respect des Droits de l'Homme?
À Madagascar, le "tri de la population" expulsant même des personnes n'ayant pour seul tort que d'avoir un ancêtre européen et une double nationalité ne s'est pas effectué sous un régime d'extrême droite.
Êtes-vous choqué par la FUNAI?
La FUNAI, ou Fondation nationale de l’Indien, est l’organisme gouvernemental brésilien qui élabore et applique les politiques relatives aux peuples indigènes. Elle est chargée de cartographier et de protéger les terres traditionnellement habitées et utilisées par les communautés indiennes. Son rôle est également d’empêcher que ces territoires ne soient envahis par les gens de l’extérieur.
Les différents peuples indigènes de la région du Xingu, dont Raoni est le plus célèbre représentant, luttent avec acharnement pour préserver des us et coutumes transmis de façon orale depuis la nuit des temps.
Il ne s'agit pas seulement de préserver la forêt amazonienne, mais bien aussi de préserver un peuple d’invasions extérieures.
Ce qui est vu comme un droit élémentaire ailleurs est condamné ici et comparé avec des événements de l'Histoire sélectionnés selon les normes de la "bonne pensée" ou pensée unique!
Et si nous parlions d'altérité?
L'Autre doit il penser, vivre et réagir comme vous l'entendez pour être considéré comme "politiquement correct" et cultivé?
Connaissez-vous l'histoire de Bardonnex?
Tenez-vous compte de ses caractéristiques géographiques et culturelles?

Savez-vous quels partis sont traditionnellement influents à Bardonnex?
Une indication: M. Alain Walder, maire et Luc Barthassat....

Un détail; à Bardonnex, nous nous exprimons de manière "carrée", ce qui n'empêche pas d'avoir le cœur ouvert et le sens de l'accueil, pour autant que nous soyons respectés. Et la plupart des "autochtones" ont des liens familiaux outre-frontière ou ont épousé un(e) migrant(e) ;)
En conclusion, une citation (Voltaire): « J’aimais l’auteur du livre De l’Esprit [Helvétius]. Cet homme valait mieux que tous ses ennemis ensemble ; mais je n’ai jamais approuvé ni les erreurs de son livre, ni les vérités triviales qu’il débite avec emphase. J’ai pris son parti hautement, quand des hommes absurdes l’ont condamné pour ces vérités mêmes. »

Etant de Bardonnex et fière de mes racines," marraine de naturalisation" de personnes d'origines et cultures diverses, ce n'est pas pour autant que je vais vous accueillir à coup de pierres si vous passez "par chez nous", mais je me ferais un plaisir de vous inviter pour un café ou autre chez ma tante lors de mes visites ;)

Amitiés

Écrit par : Mireille Luiset | 19/08/2013

Quand on veut faire du journalisme, on ne fait pas de la généralisation sur un cas particulier. Vous tombez sur un extrémiste raciste et xénophobe, vous en déduisez rapidement, car cela arrange la démonstration que vous envisagez, que deux partis sont responsables de cette expression de haine, et vous construisez vous-même la haine en mettant une photo d'Hitler.
Vous faites exactement ce que vous dénoncez: de la manipulation. Peu reluisant.
Et ça marche, il suffit de lire les commentaires que vous suscitez.
En tant que vice-président du MCG, qui n'est pas un parti xénophobe, et ne l'a jamais été, je me considère insulté par l'association que vous faites avec Hitler. Votre dérapage est inquiétant de la part de quelqu'un qui prétend penser par lui-même.
Vous savez pourtant faire dans le plus subtil, que la campagne électorale ne vous fasse pas persister dans cette sinistre voie!

Écrit par : mauro poggia | 19/08/2013

Bardonnex est un haut lieu des démocrates chretiens depuis fort longtemps et pas franchement un repaire de nazillons.
C'est aussi un haut lieu des visites nocturnes non voulues. Les chiens travaillent beaucoup à repousser des cambrioleurs par leurs cris et leurs crocs. mais comme l'on sait le cambrioleur basique n'est pas forcement un voisin sympathique, mais plutôt un travailleur frontalier de station d'essence de nuit voire d'un zizou perdu dans les affres de nos administrations pénitentiaire compliquées (tu rentre, tu sort, tu rentre...)
Comme pour le mariage pour tous en France quand on pose la question au citoyen normal (pas plus méchant ni crétin que la norme à laquelle on s'attend dans cet article)et qui plus est après avoir absorbé nombre de verres de bière et autres rosés du cru, on obtiendra toujours un petit déversement de fiel bien senti. Bien entendu que des partis voguent sur la vague du sentiment sécuritaire. Mais c'est bien politique que de chercher à caresser l'élécteur dans le sens du poil, tous partis confondus.
Et puis la vogue de Bardonnex est connue au delà de ses frontières, il me semble.
Bien à vous

Écrit par : Daniel Luc | 19/08/2013

Cela fait quelques années qu'avec le matraquage populiste des l'udc et du Mcg que le nationalisme prospère à une vitesse inquiétante. Ma soueur qui à été adoptée m'explique que les remarques racistes quotidiennes sont depuis quelques années de plus en plus virulentes. Ma femme qui est française me fait me rendre compte du racisme anti-français qui est en explosion par chez nous.

C'est sur que l'Udc est le grand responsable de cette déshumanisation de la population, mais la qualité de la presse en est aussi une autre explication. Le médiat suisses sont sous pression devant rapporté des bénéfice toujours plus important (la pression exercée par Tamédiat n'y est pas étrangère) et demande aux quotidiens de rapporter et non d'informer, donc on privilégie les sujet polémiques (donc pas constructif), les faits divers et on à délaisser les sujets globaux et mondiaux au profit de sujet locaux et émotionnelles.

L'intellectualité est de moins en moins présente dans les articles, dans les discourt politique. Et l'inquiétude est bien présente. Il faut lire les discourts d'Hitler du début des années 30 pour se rendre compte que les vision de l'Udc sont bien dans la même lignée.

Maintenant l'Histoire et les erreurs humaine se répéteront toujours, mais dans ce cas le laps de temps est vraiment trop rapide. En 60 ans l'Europe à complètement oublier son horrible et récent passé.

Écrit par : Steve Rentchnik | 19/08/2013

Bon, en l'occurrence, Mein Kampf est diffusé encore partout. Sur Amazon, à la Fnac (!)... Je pense que le seul endroit sur terre où il ne se trouve plus est bien l'Allemagne.

Écrit par : olivier | 19/08/2013

Malgré les raisons (justifiés) qui vous anime, cette généralisation et stigmatisation de la population me gêne grandement.

Je suis, comme vous, contre l'extrémisme, quel qu'il soit. Cependant, la tolérance (accepter la différence) est dans les deux sens! Il faut accepter et comprendre les raisons de chacun pour mieux avancer! Les traiter d’ignorant ne fera qu’attiser la flamme… D’ailleurs, quand vous parler d’éduquer les gens, en rapport à quoi ? A une idéologie politique variant indéfiniment en fonction des votations à venir ?

Actuellement nous sommes dans une phase populiste de notre politique, avant de critiquer ouvertement, cherchons à mieux comprendre!
Qu'es qui est le plus gênant, le nationalisme? Le préservationisme? Le racisme qui en découle? Le terme raciste n'est-il pas "de trop"?
Je pense que personne n'as la réponse!

Bcps de mes amis sont "anti frontalier" mais je n'y vois aucun racismes (Suisse, Français et autre dans le même panier) mais tu protectionnismes!
Je trouve l'amalgame faite avec Hitler est déconcertante, le monde à changé, les mœurs et culture également... La haine de Hitler était sans fondement, alors que les revendications des Genevois, me semble t'il, l'est un peu plus...

La plume est la meilleures des armes, continuez à l’utiliser avec parcimonie :)

N’oubliez pas que les parties politique usent et profitent des engouements populaires, redonnons au peuple un peu de satisfaction et peut être que tout s’améliorera.

Écrit par : Nico Lasin | 19/08/2013

Ma famille, originaire d'un village voisin, a l'habitude d'utiliser l'expression "le niveau 'vogue de Bardonnex'" pour faire référence à des personnes déployant une capacité de décodage de la complexité du réel disons... au potentiel d'accroissementz significatif.

En lisant votre mésaventure, j'ai enfin compris à quoi ils font référence. Merci pour cet éclairage ! ;-)

Écrit par : Jean-Pierre | 19/08/2013

Je suis d'accord avec une grande partie de votre billet. Toutefois, j'ai été choqué de lire la dernière phrase : "Pour que la gangrène qui ronge une certaine frange des Genevois ne nécessite pas l’amputation".
Vous prêchez contre la xénophobie et la discrimination au sein de la société mais cette phrase me semble terriblement fascisante!
Même si, comme vous, cela me révolte que des personnes stigmatisent les étrangers, je me demande comment vous osez faire un parallèle, même métaphorique, entre une amputation et ces personnes ?
Cette violente image pour conclure un billet qui prône la réflexion et la tolérance ne pouvait pas être plus mal choisie et m'a inévitablement rappelé Hitler que vous évoquiez plus haut. Et je doute que l'effet soit voulu car, dans ce cas, ça serait extrêmement maladroit et mal placé.
En ce qui me concerne, cette dernière phrase invalide tout le reste de votre argumentaire.

Écrit par : Nicolas | 19/08/2013

" Il faut lire les discourts d'Hitler du début des années 30 pour se rendre compte que les vision de l'Udc sont bien dans la même lignée. "

C'est du n'importe quoi. L'UDC est parti libéral-conservateur. Hitler n'avait rien de libéral c'était un ultra-étatiste défendant un socialisme doublé d'un nationalisme raciste. Il y a aussi une grande différence entre une épuration ethnique à l'échelle mondiale pour l'élaboration d'une seul race blanche est aryenne tel que le voulait Hitler et l'intention de limiter l'immigration et de foutre dehors les étrangers criminels tel que le veut l'UDC.

Il y a une différence entre l'islamophobie de l'UDC qui reproche aux musulmans intégristes de ne pas vouloir s'intégrer à nos valeurs; avec celui de l'antisémitisme d'Hitler qui faisait le contraire qui estimait que les juifs ne devaient plus faire partie intégrante de la société allemande que les valeurs de l'Allemagne n'étaient pas pour les juifs malgré qu'ils étaient allemands à part entière.

De plus dans aucun programme de l'UDC il y a une quelconque référence à la supériorité de la race blanche et une quelconque référence à un génocide. Chez Hitler oui.

En plus l'UDC défend vigoureusement la neutralité de la Suisse et se bat toujours contre tout engagement de soldats suisses à l'étranger. Pas besoin de rappeler que Hitler a fait tout le contraire.

D.J

Écrit par : D.J | 19/08/2013

"C'est du n'importe quoi. L'UDC est parti libéral-conservateur."

Non ce n'est pas du n'importe quoi. L'UDC n'est pas un parti nazi en effet, cependant il a des points en commun avec l'utilisation et l'abus du populisme pour récolter des voix.

"Il y a une différence entre l'islamophobie de l'UDC qui reproche aux musulmans intégristes de ne pas vouloir s'intégrer à nos valeurs;"

Non au contraire, l'UDC se sert bien des musulmans comme d'un bouc-émissaire. Quels sont ces musulmans intégristes que habitent la Suisse, hein? On ne peut pas comparer la persécution antisémite de Hitler avec l'animadversion de l'UDC à l'encontre des musulmans. Mais c'est comme cela que commencent ce genre des choses. Le cancer faut l’extirper avant qu'il ne se répande et soit trop tard.

Écrit par : Phil | 19/08/2013

" Non ce n'est pas du n'importe quoi. L'UDC n'est pas un parti nazi en effet, cependant il a des points en commun avec l'utilisation et l'abus du populisme pour récolter des voix. "

Parce que vous croyez que le gauche ne fait jamais d'abus de populisme pour récolter des voix? Faire du populisme est une chose. Mais cela ne suffit pas pour faire des analogies avec les nazis. L'auteur du commentaire parle de disours de l'UDC dans la même lignée d'Hitler.

" Non au contraire, l'UDC se sert bien des musulmans comme d'un bouc-émissaire. Quels sont ces musulmans intégristes que habitent la Suisse, hein? "

Ha bon; Ii y aurait aucun intégriste musulman en Suisse? c'est pas parce que nous n'avons pas le même problème qu'en France avec ces cités vérolées par des imams intégristes qu'il faut nier que des islamistes existent bien en Suisse. Mais les discours islamophobes de l'UDC n'ont rien a voir avec la persécution des juifs. Hitler ne parlait pas des juifs intégristes ou criminels qu'il fallait écarter de la société. Pour lui tous les juifs étaient néfastes pour la société allemande et qu'il fallait tous les écarter et finalement les éliminer. L'UDC lui demande que les musulmans vivant chez nous doivent se plier aux lois suisses et non à celle de la charria. Et que les autres qui n'ont pas compris cela n'ont rien à faire ici.

Cela n'a rien à voir avec la politique des nazis contre les juifs. Hitler ne voulait plus de juifs intégré à la société allemande. L'UDC veut lui que les musulmans qui viennent chez nous s'intègrent à nos lois ou qu'ils repartent. Et bien évidement les anti-UDC ne retiennent que le " qu'ils repartent ".

D.J

Écrit par : D.J | 19/08/2013

1 photo d'Hitler! et hop un point Godwin!

Écrit par : jon | 19/08/2013

" En s’en prenant à la population juive, qui ne représente même pas 1% de l’humanité, et en l’accusant d’être à la base de toutes les souffrances des citoyens allemands, il a réussi à transformer la raison en émotion."

D'autres ont pris la relève:

"Palestiniens: « Hitler tuait des juifs pour son peuple, al-Sissi tue son peuple pour des juifs »

Posted: 19 Aug 2013 01:42 AM PDT

Les médias arabes signalent un rassemblement du Hamas sur le Mont du Temple vendredi, après la prière.

Une des banderoles qu’ils portaient avait pour slogan une phrase que l’on peut lire de plus en plus sur Facebook et Twitter:

« Hitler a tué les juifs pour son peuple, al-Sissi tue son peuple pour les Juifs. »
---
---
---

Jeremyah Albert – JSSNews

@Phil

" il suffit de se servir des émotions du peuple..."


Il fallait vous en tenir à cette réflexion.

Écrit par : Patoucha | 19/08/2013

@ D.J

Je n'ai pas dit que l'udc avait un discourt sur les génocides, mais Hitler non plus. Le peuple Allemand est tombé des nues à la fin dela guerre comprenant ce qu'il c'était réélement passé.

Ce que je dis c'est que les discourt d'Hitler au début des anées 30 corespond à celui de l'UDC. A ce moment Hitler était en capagne c'est que bien plus tard qu'il a mis en pratique son terrible plan.

Même le roi D'angleterre s'était fait avoir après une visite en Allemeagne peut de temps avant le début de la guerre il était rentré à Londres et avait dit que l'Europe n'avait rien a craindre d'Hitler et qu'il faisait un travaille remarquable pour son peuple.

A vous de voir comme je dit lisez les discourt d'Hitler qui au début défandait une idée simple la préférence nationnal (tout comme l'udc)... la suite on l'a connait.

Écrit par : Rentchnik Steve | 20/08/2013

Dire que personnes n'étaient au couran est une fumisterie. Hitler a été aidé au point de vu financier dès le début. Coca a créé la marque Fanta pour s y implanter, IBM s'est occupé de faire le système de fichage des prisonniers. La SNCF faisait du transport de marchandise humaines. Et j'en passe.
C'est que l'être humain il est prêt à tout accepter du moment qu'on lui laisse son petit confort! C'est comme traiter avec la Chine au niveau business et dire à coté que ce pays ne respecte pas les droits de l'Homme...on l'a dit mais on traite avec. Et ce qu'il fallait relever était qu'effectivement la gauche communiste a fait des ravages bien plus important. De la Russie en passant par la Chine à l'Espagne et je m'arreterai là dans l'énumération!

Écrit par : plume noire | 22/08/2013

C'est une jolie théorie que ce texte, mais soyons francs, quand j'expose a des collègues frontaliers que je me suis déjà vu demander de quitter le pays "pour rentrer chez moi" alors que je suis Suisse d'origine, par une "frontalière se sentant plus dans son droit d'être là que moi" je trouve ça un révoltant, et même eux ne trouvent pas ça normal.
Qui accepterait de devoir comprendre non pas la présence, mais la mentalité de l'autre alors que celui-ci ne vit même pas dans la communauté. Au final, un tel message devient une forme de dédouanement car tout ce qu'on voit, c'est que la population doit supporter une nouvelle fois le racisme(et oui, parce que le frontalier moyen est souvent raciste et xénophobe, mais ça, il faut le comprendre), se mettre au diapason nationale et accepter que tout change parce que chez eux c'était comme ça. Dsl, pour ces raisons, même si je ne suis pas d'accord, je comprend le ras le bol.
D'autre part, je rappelle qu'on ne peut pas s'intégrer qqpart si on y vit pas. Il faudrait quand même arrêter de vouloir faire des choses impossible et voir la réalité. Si la situation était inversée, je ne pense pas qu'il y aurait de telle discussions..

Écrit par : Petite question | 16/02/2015

@DJ

« Hitler n'avait rien de libéral c'était un ultra-étatiste défendant un socialisme ... »


“Gegen Klassenkampf und Materialismus, Für Volksgemeinschaft und idealistische Lebenshaltung! Ich übergebe den Flammen die Schriften von Marx und Kautsky.” (1933)

Écrit par : Chuck Jones | 17/02/2015

Les commentaires sont fermés.