Gregoire Barbey

14/09/2013

Manque total de retenue de Céline Amaudruz

Chronique, 14.09.13

web_Céline_106--469x239.JPG

Céline Amaudruz. La conseillère nationale a manqué hier une occasion de se taire
en accusant Pierre Maudet d'offrir des balades équestres aux multirécidivistes.

 

La colère et la consternation sont aujourd’hui des sentiments partagés par toute la population à Genève. Et comment ne pas les comprendre? Une tragédie s’est déroulée sur notre territoire, ôtant la vie à une jeune femme et suscitant l’émoi de tout le canton et même par-delà les frontières. Oui, ce drame est abominable et des solutions concertées doivent être trouvées pour qu’une telle catastrophe ne se reproduise jamais. Mais lors d’événements aussi dramatiques, il convient, à tout le moins lorsque l’on exerce des fonctions officielles, d’user d’une impérieuse retenue. Cette distance n’a malheureusement pas été respectée par la conseillère nationale et présidente de l’UDC Céline Amaudruz.

 

La candidate au Conseil d’Etat s’est fendue hier d’un communiqué au titre est évocateur: «Violeur multirécidiviste, Maudet lui offre une balade équestre!». L’estocade est portée. Elle manque malheureusement sa cible. Le centre de détention La Pâquerette est rattaché aux Hôpitaux universitaires cantonaux et donc sous la tutelle du conseiller d’Etat Pierre-François Unger. Ignorance crasse ou volonté de manipuler l’opinion publique? Espérons ni l’un ni l’autre. Qu’il s’agisse d’une simple erreur. Céline Amaudruz a néanmoins perdu l’occasion de se taire et prouve une fois de plus qu’en pareille situation, il est impératif de gérer ses émotions et ne pas céder à la facilité. C’est d’ailleurs l’une des règles essentielles à qui veut exercer le pouvoir. C’en est une que la présidente de l’UDC semble méconnaître.

 

Ce communiqué de presse nauséeux n’est pas la seule tentative de récupération politique orchestrée par Mme Amaudruz. Elle a communiqué sur son profil Facebook sa tentative infructueuse d’assister à la conférence de presse du Conseil d’Etat. Elle s’esclaffe: «nous avons été renvoyés… contrairement aux criminels…». Or le responsable de ce sordide crime est de nationalité suisse. La conseillère nationale mélange les thématiques et en vient à perdre véritablement toute crédibilité. Ce manque de tact est parfaitement incompatible avec la fonction qu’elle désire épouser: la magistrature. Etre membre d’un exécutif, c’est faire preuve de mesure et de retenue. Cette attitude arriviste dont elle s’est fait le chantre hier est le fait d’une femme de législatif. De l’opposition. Ses prétentions à entrer au gouvernement sont ici démolies par sa propre imprudence et son impudeur.

 

D’autant qu’en accusant Pierre Maudet de ne pas offrir de surveillance policière aux éducateurs spécialisés actifs dans ces centres de détention, elle démontre encore une fois, si l’on en doutait, sa méconnaissance des sujets dont elle traite. L’ancien procureur général Daniel Zappelli avait proposé des mesures d’encadrement, notamment l’escorte policière, pour les sorties effectuées à La Pâquerette, mais le Tribunal administratif genevois avait jugé ces méthodes «illégales» en 2010. Donc faire porter le chapeau à un ministre qui occupe ce poste depuis juillet 2012 est une attitude un peu cavalière. Et tout simplement indigne d’une représentante du peuple. Se renseigner est la pierre angulaire d’une politique efficace.

 

Utiliser un drame sordide et tragique pour gagner des voix est tout bonnement inacceptable et surtout honteux. Jamais il ne me viendrait à l'esprit de m'approprier la souffrance d'une famille pour porter mes idées sans même lui témoigner une pensée (cf. le communiqué de presse de l'UDC Genève signé par sa présidente). Faire feu de tout bois, y compris la douleur de parents et de proches en deuil, pour marquer les esprits et gagner les voix d'une certaine frange de la population, voilà une attitude totalement indigne d'une personnalité aux prétentions gouvernementales.

 

Les autorités doivent faire preuve de décence et de solidarité dans cette épreuve difficile. Aujourd'hui, ce n'est pas seulement une personne qui est morte. Ce sont des valeurs. Des principes auxquels je tiens, et que tant d'autres respectent autant si ce n'est plus encore. Et mettre sur le dos de Pierre Maudet une tragédie dont il n'est ni responsable de près ou de loin de par sa fonction ni responsable de par sa propre personne me révulse. Oui, cette récupération est à vomir. Et je pèse mes mots. Mme Amaudruz ferait bien de peser les maux d'autrui.

 

Grégoire Barbey

12:25 | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook | | | |

Commentaires

...pauvre fille même pas fichue de réussir ses exas d'avocate! Que voulez- vous lui demander de plus!

Écrit par : Galileo | 14/09/2013

" Donc faire porter le chapeau à un ministre qui occupe ce poste depuis juillet 2012 est une attitude un peu cavalière. "

Tout à fait d'accord avec vous Grégoire, d'autant plus que Céline Amaudruz est écuyère, ne l'oublions pas ...

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 14/09/2013

Je trouve que votre tentative de récupération n'est pas mieux Mr Barbey.

Vous passez allègrement sur le fait que si ce violeur a pu se retrouver seul en compagnie de cette jeune femme c'est peut-être aussi en partie parce que le parti radical (et d'autres) s'oppose aux demandes de durcissement des conditions de détention des violeurs...

Si vous aviez été un tant soit peu obejectif, et non pas vous aussi un "récupérateur" vous auriez eu la décence de citer "in extenso" le contenu du communiqué de Mme Amoudruz, ou tout au moins de mettre en lien l'adresse internet où l'on peut le trouver, ce que je fais ici :

http://www.udc-ge.ch/communiques_presse/cdp-2013.09.13_violeur%20multirecidiviste.htm

Écrit par : quidam | 14/09/2013

Cette instrumentalisation en période électorale est immonde. Qui se soucie du malheur qui a frappé cette famille, qui s'en souviendra encore de ce beau visage rayonnant et du dévouement qui s'en dégageait dès le 6 octobre?

Concernant la réaction institutionnelle, on peut difficilement imaginer que quiconque aura mieux fait.

Le recueillement et le souci de ce qu'adviendra du bébé devant fêter ses 8 mois lundi valent mieux que ces gesticulations ridicules.

Une citoyenne sans parti

Écrit par : Aïcha | 14/09/2013

Zéro influence sur le parlement ou sur son groupe.

Franchement vous avez déjà entendu qqun reprendre une de ses idées?

Qui l'imagine faire voter un budget?

En vérité, elle est faible sous ses propos durs.

Écrit par : Brants | 14/09/2013

Grégoire, il ne faut pas chercher si loin, c'est encore plus simple que ça :

Chaque interview, chaque prise de position dans les médias en est la démonstration flagrante : Mme Céline Amaudruz est stupide, tout simplement...

Écrit par : A. Piller | 14/09/2013

petite rectification franco-suisse et à mon avis elle a entièrement raison.

Écrit par : deleze c. | 14/09/2013

On peut mettre dans le même paquet BONUX des lessiveurs sans talents a cadeau gratuit qui ne les engagent pas trop, Mossieur BARTH de Veyrier, qui use des mêmes mauvais procédés.

Écrit par : Béatrice Arf | 14/09/2013

Les commentaires sont fermés.