Gregoire Barbey

13/11/2013

La stratégie électorale d'Adrien Genecand

Petit cours de vulgarisation d'une stratégie politique plutôt convaincante.

AdrienGenecand.jpg

Adrien Genecand. Le conseiller municipal et chef de groupe PLR vise le Conseil
administratif de la Ville de Genève en 2015. Et anticipe visiblement déjà l'élection.


Guillaume Barazzone est ouvertement attaqué par les membres du Parti libéral-radical en Ville de Genève. Cela est dû à sa décision d'assumer le mandat de conseiller national de Luc Barthassat (élu au Conseil d'Etat dimanche) tout en étant également conseiller administratif. Le PLR, qui a fait campagne en faveur du PDC, n'est forcément pas très chaud pour ce cumul, qui pourrait impacter négativement son travail de magistrat. Le parti le fait donc savoir. Mais derrière, il y a Adrien Genecand. Lui rêve d'obtenir un siège à l'Exécutif communal de la Ville. Alors plutôt que de tirer à la même corde que ses collègues, il prend le contre-pied... et soutient Guillaume Barazzone dans sa démarche.

 

Bien sûr, Adrien est un politicien particulièrement brillant. Il sait sans aucun doute à quel point la population n'apprécie guère le cumul des mandats exécutifs et parlementaires (elle a d'ailleurs voté pour l'interdiction du cumul conseiller d'Etat et conseiller national). En motivant son allié mais néanmoins adversaire pour 2015 (période des élections communales), il prend le parti de récupérer son siège.  Il sait aussi très bien à quel point la Ville de Genève est à gauche. Voire maintenant proche du MCG si l'on en croit les résultats du 6 octobre et du 10 novembre. Il n'est donc pas sûr, contrairement à la stratégie affichée par son président de parti Alain-Dominique Mauris, que la droite modérée puisse obtenir deux sièges aux prochaines élections.

 

En donnant donc son aval à Guillaume Barazzone (même si cela n'influence pas la décision du magistrat), il est malin: il se profile pour 2015. Ses collègues au PLR devraient en prendre de la graine. Plus mesuré, il ne surréagit pas. Adrien anticipe. Et démontre qu'il a toutes les qualités d'un bon stratège.


Grégoire Barbey

11:33 Publié dans Elections communales de 2015, Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | | |

Commentaires

L'avenir dira s'il a eu raison de partir si tôt ...
Je lui souhaite bonne chance !

Écrit par : Lise | 13/11/2013

Les commentaires sont fermés.