Gregoire Barbey

15/11/2013

Une main de fer dans un gant de velours

 DAsd.PNG

Henry Rappaz. La publication du député ayant créé
la polémique ces derniers jours sur les réseaux sociaux.


Ces dernières semaines ont été marquées par un regain de défiance envers la tolérance. Des élus ont tenu des propos tout bonnement inqualifiables. Il y a d’abord eu Denis Menoud invitant ses collègues du Conseil municipal à rendre leur passeport suisse s’ils n’étaient pas satisfaits de leur naturalisation. Puis Henry Rappaz qui a affirmé son soutien au journal de la droite française très radicale Minute en illustrant son propos par l’image d’un singe habillée en être humain. Cette photo traîne sur les réseaux sociaux et est généralement accompagnée d’un portrait de la ministre de la Justice Christiane Taubira.

 

Ces dérapages ne sont pas anodins et doivent être ardemment dénoncés. D’autres cas n’ont pas été relayés par la presse. J’ai notamment lu sur le profil d’une candidate MCG au Grand Conseil – Marie Laure Dupont – le partage d’une photo présentant une femme en burqa avec comme légende: l’islamophobie n’est pas un crime, mais un acte de légitime défiance. Je cite de mémoire. Plus récemment encore, la députée MCG Danièle-Christine Magnin partageait sur son profil Facebook un article de blog intitulé: «La Norvège tape du poing sur la table: pas de mosquée» avec comme description écrite par l’intéressée «bravo la Norvège». Plus loin, elle commente: «Heureusement, ils ont la base légale pour agir ainsi».

 

Il serait toutefois malhonnête de laisser penser qu’il n’y a pas d’autres partis qui ont des membres proférant des propos aussi limites. J’ai vu à plusieurs reprises récemment des phrases concernant la religion de Mauro Poggia. Comme si cet aspect de sa vie privée avait un quelconque rapport avec son action politique. Jusqu’à preuve du contraire, je n’ai jamais vu ni entendu le futur conseiller d’Etat émettre des idées politiques qui impliquaient sa confession. La République dans laquelle nous vivons est laïque, ce qui signifie qu’il faut laisser la religion aux affaires privées. Les différentes allusions vues par-ci par-là à propos de la religion de Mauro Poggia n’ont évidemment rien à faire dans le débat politique. C’est hors sujet.

 

Dès lors, j’en viens à l’action concrète: en cette période trouble (toute crise s’accompagne d’un malaise identitaire, l’Histoire m’en est témoin), il convient de ne pas accepter de tels dérapages. La Ligue contre le racisme et l’antisémitisme (Licra) a bien fait de déposer une plainte pénale contre Henry Rappaz et le MCG. Qu’importe si les plaintes devaient aboutir sur une fin de non-recevoir. Ce dont je doute. Il faut condamner avec intransigeance toute forme de velléités discriminatoires, et redoubler de sévérité avec les élus du peuple. L’intolérance est contraire à nos valeurs et est également une attitude antirépublicaine. Les institutions doivent sanctionner ce type de comportements et se porter garant du respect qui sied à toute société. Les propos de ces élus n’ont strictement rien à faire en politique. Ayons contre ces gens une main de fer dans un gant de velours. L’élégance le commande.

 

Grégoire Barbey

00:12 Publié dans Air du temps, Genève, Humeur | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook | | | |

Commentaires

Oui, j'approuve ce post !

Écrit par : Jmemêledetout | 15/11/2013

Ce qui est encore plus effrayant c'est qu'un tel député ait pu recevoir la soutien affiché de groupements qui ont financé sa campagne à grands renforts de publicité durant la campagne lui permettant de sortir parmi les premier de son parti.

Il n'y a malheureusement personne assez fort pour le virer ce qu'il mérite amplement. Le Gd Conseil et donc l'ensemble des partis politiques se défilent aussi. Pas très glorieux tout ça y compris le PS/LES VERTS/EàG!!!!! Pourquoi les femmes qui siègent à la ville ou au Gd conseil ne gougent-elles pas? par manque de courage ou par bêtise? Les 2 mon général comme dirait l'autre.

Une sacrée racaille, et pas besoin d'aller à Annemasse elle est bien locale celle-là. A vomir

Écrit par : Jean Naimar | 15/11/2013

Venant de quelqu'un (Rappaz) qui a produit des films pornographiques autrefois, cela ne m'étonne guère. Mal éduqué, voire certainement même pas éduqué du tout, mais juste nourri. Et certainement très mal.

Écrit par : Denise Park | 15/11/2013

@Jean Haimar: que font les femmes du groupe MCG surtout!!! Mme Engelberts qui si souvent monte les tours pour dénoncer le matchisme, elle est muette. Par opportunisme comme toujours?

Mme Magnin, idem, Mme Golay qui avez promis monts et merveilles durant votre campagne???? Trois belles absentes de ce débat où pourtant c'est une femme qui est la cible de votre ami Rappaz. Toutes aussi opportunistes que Mme Engelberts? Il y a décidément que ça au MCG?

Écrit par : Toussaint L'aventure | 16/11/2013

Les commentaires sont fermés.