19/07/2012

À Genève, les politiciens n'aiment pas les kebabs

 

Chronique, 19.07.12 21h25

 

Il y a, actuellement, une polémique concernant les drapeaux qui sont exposés sur le pont du Mont-Blanc. En effet, ceux-ci représentent des visuels de « Döner Kebab », réalisés par un artiste qui a remporté le concours annuel du Quartier des Bains, ce qui ne semble pas être du goût de tous au sein de notre bonne vieille ville de Genève. À tel point qu'Alain de Kalbermatten, sur son profil Facebook, nomme cette affaire le « kebabgate ». Veut-il, en qualifiant ce travail artistique d'insignifiant, faire changer d'avis les pontes du PLR pour l'élection complémentaire au Conseil administratif qui ne le trouvaient pas suffisamment à droite ? C'est une éventualité.

 

Il est néanmoins évident que cette exposition ne mérite pas un tel engouement de la part de nos politiciens, qui auraient meilleur temps de régler des problèmes beaucoup plus urgents, notamment en matière de logement ou de mobilité. L'été oblige, la chaleur monte vite à la tête. Mais quand même, en arriver-là pour si peu, c'est affligeant.

 

De surcroît, si les drapeaux avaient représenté une cuisine qui ne provienne pas du Moyen-Orient, nous n'aurions sûrement pas eu à subir cette vague de discours plus creux les uns des autres. Ni tomber sur des publications de la sorte sur les réseaux sociaux. Bref, une saisissante histoire de caniveau, qui démontre une fois de plus les intérêts qui poussent nos représentants à s'émouvoir. Rien de nouveau sous le soleil, en somme. Ou alors, si, quelques drapeaux, qui ne resteront pas longtemps dans la mémoire des automobilistes trop occupés à s'énerver dans les bouchons interminables du pont du Mont-Blanc, point névralgique de l'immobilité genevoise.

 

 

Grégoire Barbey

 

 

Kalbermatten.PNG

21:40 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : polémique, kalbermatten, plr, kebab, pont du mont-blanc |  Facebook | | | |